EXCLU – Nolwenn Leroy émouvante : « Mon fils, je l’ai attendu longtemps »

Nolwenn Leroy a déjà 39 ans, deux fois l’âge auquel on l’a découverte dans la Star Academy. Ce 12 novembre, elle sort un nouveau album, La cavale. Celui d’une femme, d’une amoureuse, d’une mère. Confidences inédites.

Marin. Ce petit garçon, au prénom symbolique, est la plus belle aventure de Nolwenn Leroy depuis déjà 4 ans. Malgré la fatigue, les virus ramenés de l’école, le dédoublement auquel l’incite la promotion de son nouvel album La cavale, disponible ce 12 novembre, a pour lui les mots les plus tendres. Il faut voir l’éclat dans ses yeux d’outre-mer, à l’évocation de son fils. Elle a choisi de l’allaiter durant ses premiers. Pour lui, elle a encore décidé de déléguer – enfin ! – à deux manageuses. Elle l’appelle « mon trésor ». Elle lui dédie surtout un titre, Mon beau corsaire, qui touche droit au coeur. La gagnante de la Star Academy 2, qui vient de fêter ses 39 ans, force également sa pudeur en images. Dans la vidéo promotionnelle de la chanson, son fils à la blondeur enfantine gambade tantôt pieds nus, tantôt en bottes jaunes, sur une plage du Finistère, où sa mère aimerait tant l’élever.

Nolwenn sait qu’elle n’a pas toujours été comprise, qu’elle a « longtemps été dans le contrôle », « une réaction à la fulgurance de ses débuts. » A sa sortie de la Star Academy, elle a pris soin de tout construire « pierre par pierre », refusant les chemins balisés et les propositions osées qui ne lui ressemblaient pas. Pour autant, comme elle nous l’a confié, elle n’a pas hésité à enregistré Mon beau corsaire, chanson d’amour d’une mère à son enfant : « Mon fils, je l’ai attendu longtemps. Il est le centre de ma vie, de mon univers. »

« J’ai toujours su que je serai maman, mais j’ai beaucoup repoussé le moment »

En couple avec Arnaud Clément depuis plus de 10 ans, Nolwenn Leroy s’explique sur cette première maternité vécue alors qu’elle avait bientôt 36 ans : « J’ai toujours su que je serai maman, mais j’ai beaucoup repoussé le moment, car j’étais très absorbée par ma musique et je n’envisageais pas de laisser mon enfant à des nounous. C’est la même charge pour toutes les femmes : vie privée, vie professionnelle, il faudrait s’accomplir partout et simultanément ! » A ce jour, la chanteuse ne fait toujours pas appel à des baby-sitters pour s’occuper de Marin, scolarisé en petite section de maternelle à Paris. Sa mère et sa soeur Kay la secondent.

A l’approche de la quarantaine, qu’elle aborde « sans angoisse », Nolwenn n’exclue pas de donner à nouveau la vie : « J’aimerais bien un deuxième enfant, concède-t-elle. Avec ma petite soeur Kay, autre amour de ma vie, on partage un lien si fort… C’est un bonheur que je souhaite à Marin. » L’interprète de Brésil, Finistère ne s’est pas rapprochée de son père, déserteur du foyer familial quand elle était enfant, mais « devenir maman à mon tour m’a permis de mieux comprendre ma mère, ses inquiétudes, ses angoisses. » On s’amuse qu’elle vive désormais cernée par deux mâles, elle coupe, dans un éclat de rire : « Tous les deux ne manquent pas de tempérament, mais j’en ai aussi! »

https://www.instagram.com/p/CC1EqFQnzqG/

A post shared by Nolwenn Leroy (@nolwennleroyofficiel)

Notre interview de Nolwenn Leroy est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque ce jeudi 11 novembre ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d’une offre d’abonnement SANS ENGAGEMENT !

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet