Fabienne Carat harcelée sur un tournage de "Plus Belle la Vie" : son témoignage édifiant

Au micro de la radio VL, Fabienne Carat a révélé avoir été harcelée sur un tournage de la série Plus belle la vie. L’actrice a également expliqué comment elle s’en sort désormais pour se faire respecter au travail.

Ce mercredi 23 septembre 2020, Fabienne Carat était invitée au micro de la radio VL pour l’émission Un éclair de Guény. L’actrice de 41 ans est revenue sur le harcèlement qu’elle a vécu sur un tournage de Plus belle la vie et qu’elle raconte dans son livre Danse avec la vie, sorti en mai 2020. En effet, un réalisateur du feuilleton, diffusé quotidiennement sur France 3, a profité de son statut pour rendre la vie difficile à la jolie brune, pendant une quinzaine de jours.

"Je suis arrivée à me dire qu’il avait peut-être des problèmes avec sa maman ou avec les femmes", commence celle qui incarne le personnage Samia Nassri depuis 2005 dans le célèbre programme. Sans révéler son identité exacte, elle parle de lui dans son ouvrage en employant son nom de famille : Albert. "Après on s’étonne maintenant que j’ai beaucoup de caractère, que j’ai une grande bouche comme on peut dire, que je me laisse plus faire… Mais je ne suis pas comme ça à la base", explique celle qui assure être "une fille toute gentille", voire "trop". Fabienne Carat précise que les faits remontent à cinq ans. "Je me suis dit que ce n’était pas possible en fait de se laisser parler comme ça, de se laisser maltraiter sur un tournage où je suis l’actrice principale", lâche-t-elle, révoltée de devoir toujours taper du poing sur la table "pour se faire respecter".

Un réalisateur depuis "suspendu de ses fonctions"

"Moi le problème c’est que je me suis laissée trop faire", regrette-t-elle, en assurant que désormais, elle "sort les crocs". Par écrit, Fabienne Carat a fait part du comportement de ce cinéaste, qui l’empêchait notamment d’aller aux toilettes pendant les prises. Au final, ce dernier a été "suspendu de ses fonctions". Ce qui n’empêche pas la comédienne de rappeler quel est son rôle. "Sur un tournage on est au service d’un film et d’un réalisateur. On n’est pas là pour faire des esclandres, on est là pour arriver à l’heure, savoir notre texte et pour bien travailler…", conclut-elle.

Source: Lire L’Article Complet