Fin du couvre-feu : la date pourrait être avancée par Emmanuel Macron

Selon Le Canard Enchaîné du mercredi 16 juin 2021, le président Emmanuel Macron serait en train de réfléchir à lever le couvre-feu plus tôt que prévu : le 23 juin 2021, soit une semaine avant.

  • Emmanuel Macron

Serait-on en train de venir à bout de la Covid-19 ? Un mois et demi après le début du déconfinement amorcé lundi 3 mai 2021 avec la levée des restrictions de circulations en journée, le taux d’incidence en France est au plus bas depuis septembre 2020. Une bonne nouvelle qui ravit les Français, heureux de retrouver un semblant de “vie normale” grâce notamment au couvre-feu qui est passé de 21h à 23h mercredi 9 juin 2021 et à l’espoir de pouvoir retirer le masque dans la rue dès le 30 juin 2021, comme l’a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la santé. La fin du couvre-feu, annoncée à cette même date, pourrait d’ailleurs être avancée selon les informations du Canard Enchaîné du mercredi 16 juin 2021, relayées par LCI…

Comme le rapporte l’hebdomadaire, les membres du gouvernement seraient en plein débat pour savoir s’il faut changer la date de la troisième étape du déconfinement. Initialement prévu le mercredi 30 juin 2021, il pourrait passer au mercredi 23 juin 2021. Si cette option est finalement retenue, elle permettrait également la fin de la limite de jauge dans les établissements recevant du public.

L’exemple des Anglais

Emmanuel Macron serait toutefois incité à la prudence… Chez nos voisins anglais, le Premier ministre Boris Johnson a en effet décidé de décaler d’un mois la levée des dernières restrictions sanitaires à cause du variant Delta venu d’Inde. “Nous ne pouvons pas continuer (…) alors qu’il existe une réelle possibilité que le virus surpasse les vaccins et que des milliers de décès supplémentaires s’ensuivent”, a-t-il déploré, comme le rapporte l’AFP mardi 15 juin 2021. Ces quelques semaines de vaccination en plus seront donc cruciales. Il faut savoir que les vaccins sont moins efficaces sur ce variant que sur les autres avec une seule dose, mais permettent d’éradiquer à 90% le risque d’hospitalisation avec deux doses injectées.

Source: Lire L’Article Complet