Flashback – Elisabeth II d’Angleterre – retour sur la première année de son règne

En 1952, la princesse Elizabeth hérite du trône de son père, le roi George VI. L’année suivante, elle est couronnée en grande pompe à Westminster Abbey. Retour sur ses premiers pas de reine d’Angleterre.

Le règne d’Elizabeth II démarre au mois de février 1952, au lendemain de la mort subite de George VI. Très regretté par son peuple et ses courtisans, le défunt roi laisse à sa fille âgée de 25 ans une lourde tâche: celle de gouverner le Royaume-Uni. Jeune mère de famille en tournée royale au Kenya, accompagnée de son époux, le prince Philip, au moment de la disparition de l’ancien monarque, Lilibeth rentre au plus vite dans son pays natal, prête à affronter le plus grand rôle de sa vie.

Le contexte de son arrivée sur le trône d’Angleterre est particulier. D’abord, la mort prématurée de son père, George VI a surpris le pays car il est encore jeune et très populaire auprès de son peuple, notamment en raison de son implication durant la Seconde Guerre mondiale. Ensuite, Queen mum, la mère d’Elizabeth est dévastée. Elle perd son époux adoré mais aussi le rôle de reine consort qu’elle affectionne particulièrement. En conséquence, elle vit mal son départ de Buckingham Palace, remplacée au pied levé par un gendre – le prince Philip – dont elle se méfie encore.

Incontestablement, les Anglais accueillent avec bienveillance leur nouvelle souveraine. Jeune, belle et investie dans son rôle, le peuple voit en la jeune Elizabeth l’espoir d’un renouveau et de la modernisation d’une monarchie poussiéreuse. Trois millions de personnes viendront saluer son passage lors de son couronnement au mois de juin 1953.

A lire aussi – Mystères du gotha : le roi Edward VIII d’Angleterre était-il un sympathisant nazi ?

Une amitié inattendue

C’est l’ancien Premier ministre de son père, le célèbre Winston Churchill, qui se charge de parfaire l’éducation de la jeune reine au cours des premiers mois de son règne. En lui, Elizabeth trouve à la fois un mentor et un confident et au fil de leurs rendez-vous hebdomadaires, ils se lient d’amitié. «Dès le départ, la reine le captive et il est tombé sous son charme, raconte bien des années plus tard la fille du ministre, Mary Soames. Je crois qu’il a ressenti un grand sens du devoir à son égard et il attendait ses rendez-vous du mardi après-midi avec la jeune monarque avec une certaine impatience».

Le secrétaire privé de la reine, Tommy Lascelles soutient également que ces entrevues hebdomadaires étaient la source de beaucoup de plaisir pour tous les partis concernés. « Je n’entendais pas ce dont ils parlaient ensemble mais régulièrement ces réunions étaient ponctuées de grands éclats de rire et Winston en sortait hilare, en s’essuyant les yeux».

En 1952, Elizabeth II n’hérite pas seulement du trône mais aussi du titre de chef du Commonwealth, un rôle qui lui tient particulièrement à coeur. « Le Commonwealth n’a aucune ressemblance avec les empires du passé, déclare la souveraine lors de son couronnement. C’est un concept nouveau, bâti autour de qualités propres à l’Homme: l’amitié, la loyauté et le désir de la liberté et de la paix».

Le couronnement a lieu le 2 juin 1953. La date est fixée plus d’un an après la mort de son père afin de laisser une période de deuil appropriée à la famille royale. La cérémonie est la première a été télévisée et diffusée dans le monde entier. Soixante-dix ans plus tard, la reine s’apprête à célébrer son Jubilé de platine au mois de juin 2022. Un record.

La reine démarre son règne par une tournée royale de plus de six mois qui couvre plusieurs continents, l’Asie, l’Afrique et l’Australie. C’est aussi la première fois qu’un monarque s’absente aussi longtemps de Londres. La reine Elizabeth et le prince Philip partent sans leurs enfants, encore en bas âge, le prince Charles et la princesse Anne. Lors de leur retour de voyage, le jeune couple tendra la main aux enfants en guise de salutation. Un geste froid qui marquera longtemps le futur prince de Galles. Cette première année donnera le ton à ce qui sera le règne le plus long de l’histoire du Royaume-Uni. Aucun doute: la reine Elizabeth II place toujours le devoir et la patrie avant le reste, y compris elle-même.

Crédits photos : Getty Images

Autour de

Source: Lire L’Article Complet