Florent Pagny se confie sur son adolescence « turbulente » : « J’ai fait quand même beaucoup de conneries »

Interviewé par La Provence, Florent Pagny – qui a sorti son 20e album et part en tournée – s’est confié sur son adolescence. L’artiste de 59 ans se souvient très bien de ces années où il a fait « beaucoup de conneries. »

Avec l’âge vient la sagesse, selon les mots d’Oscar Wilde. Florent Pagny vient de sortir son 20e album et part en tournée. Une consécration supplémentaire pour celui qui a fait « énormément appel à (s)on instinct » pour construire sa carrière dans la musique. Le chanteur est bien conscient que s’il en est là aujourd’hui, c’est grâce à son « bon instinct qui m’a permis de faire les bons choix. » Florent Pagny est revenu sur cette période de sa vie, de son adolescence, dans les colonnes de La Provence.

Il est difficile d’arriver « à 15 ans et demi à Paris. » Florent Pagny a donc tout fait pour « ne pas se retrouver dans des plans foireux. » Chose qui aurait pu être possible parce que « j’étais plutôt un môme turbulent, un hyperactif, j’ai fait quand même beaucoup de conneries. » Mais conscient de l’opportunité qui s’ouvrait à lui et « comme mes parents m’avaient accordé une grande confiance en me laissant aller à Paris, quand il y avait une mauvaise direction, mon instinct me disais : « Ne trahis pas cette confiance, alors ne fais pas cette connerie. » » Dans la fleur de l’âge, le chanteur avait déjà « un minimum de réflexion » ce qui lui a permis d’évoluer dans le milieu sans trop d’obstacles.

https://www.instagram.com/p/ByApqBiC7Wg/

A post shared by Florent Pagny (@pagny_officiel)

Florent Pagny cash sur les drogues

Dans un entretien accordé au magazine Ciné Télé Revue le jeudi 23 septembre, le chanteur francophone a abordé le sujet des drogues : « J’ai quand même fait beaucoup d’expériences en termes de drogue, j’ai touché un petit peu à tout, juste pour savoir ce que c’était« , a-t-il confié. Il a même une petite préférence d’après ses dires. « Mon problème, c’est que je suis hyperactif, très nerveux, difficile à canaliser. Le jour où j’ai découvert le cannabis, ça m’a aidé« , a avoué l’artiste qui fête son 60e anniversaire en novembre. Florent Pagny en a profité pour avouer qu’il utilisait cette substance « comme un médicament » encore aujourd’hui. Mais toujours avec parcimonie.

Crédits photos : BEST_IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet