Francis Lalanne raconte son incroyable rencontre avec sa compagne de 38 ans sa cadette

Depuis trois ans, Francis Lalanne est un homme comblé d’amour. Après sa séparation avec la mère de ses quatre enfants, le chanteur a retrouvé l’amour dans les bras d’une jeune femme de 38 ans sa cadette. Il se confie sur leur rencontre qu’il qualifie de “magique”.

Francis Lalanne

C’est un homme en colère qui a récemment pris la parole. Que ce soit lors du mouvement des Gilets jaunes, ou contre Fort Boyard qui l’a évincé. Pourtant, Francis Lalanne semble en réalité plus apaisé que jamais. Le troubadour a enfin posé ses bagages. Il s’est enraciné. Et cela, il le doit à l’amour. Depuis trois ans, il est très heureux avec une certaine Alice, avec laquelle il a souhaité renouer avec les joies de la paternité. Les deux tourtereaux qui ont 38 ans d’écart sont les parents d’une petite Léiah de huit mois. Il a 62 ans. Elle, 24. Une différence d’âge qu’assume parfaitement le chanteur. « Ma fille Léiah est plus jeune que mes petits-enfants, Octavia, 3 ans et demi, et Kai, 2 ans et demi, les enfants de Séléna. Ses grands-parents maternels ont dix ans de moins que moi. Ses demi-sœurs – Ea, Helia et Séléna, respectivement 26, 25 et 24 ans – ont l’âge de sa mère, et ma belle-sœur à l’âge de mon fils (Neokhan, 13 ans) », liste le principal intéressé dans les colonnes de Gala ce jeudi 20 août, précisant qu’il pourrait « continuer comme ça longtemps ».

Comment Francis Lalanne a rencontré sa nouvelle compagne ?

« Alice et moi, nous avons explosé tous les compteurs. Notre amour peut être vécu comme un défi à la bien-pensance », s’amuse-t-il, mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Entre eux, cela a été un joli coup du destin. Et qu’importe les 38 ans qui les séparent, ce n’est qu’un chiffre. Et cela n’entache en rien leur bonheur. D’autant que Francis Lalanne considère que leur rencontre était écrite. Sans se connaître, ils se sont reconnus. C’est à la Grand-Place à Bruxelles que leurs chemins se sont croisés pour la première fois. Un terrain neutre donc, puisque lui est Basque et elle, Normande. « Je rentrais chez moi et elle, chez elle, son violoncelle sur le dos. En la croisant, j’ai fait ce que je n’avais jamais fait de ma vie, je l’ai interpellée : ‘Mademoiselle !’ », se remémore-t-il auprès de nos confrères. Sauf qu’Alice a continué sa route sans se retourner.

« Alors, j’ai insisté plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle se retourne et me réponde avec beaucoup de réserve et un peu de curiosité : ‘Oui ? Monsieur ?’. Instinctivement, je lui ai lancé : ‘Vous vous appelez Alice !’. Interloquée, elle m’a demandé comment je le savais. Mais je n’en savais rien. J’étais juste abasourdi de connaître son prénom et d’avoir osé l’aborder ainsi », assure-t-il. Alice et Francis Lalanne n’échangent pas leurs numéros sur le quai de la gare, la jeune femme préfère que le hasard fasse les choses. S’ils doivent se retrouver, cela ne tiendra qu’à un coup de chance. Et cela a été le cas. « Quelques jours plus tard, nous nous sommes littéralement télescopés en bout de trottoir, à l’angle d’une rue. Elle avait son violoncelle sur le dos, et moi, ma guitare. En me revoyant ainsi, elle s’est écriée : ‘Vous !’, puis nous avons explosé rire », confie-t-il toujours émerveillé par cette rencontre qu’il qualifie de « magique », et qui a donné naissance à leur belle histoire d’amour.

Source: Lire L’Article Complet