Francky Vincent : ses poèmes très coquins enflamment les internautes

Francky Vincent a pris sa plus belle plume pour gratifier ses fans de quelques rimes bien choisies. Le chanteur classé X a publié des textes très chauds sur les réseaux sociaux, qui n’ont pas laissé ses abonnés indifférents.

S’il n’occupe plus vraiment le top 50, Francky Vincent reste très présent sur les réseaux sociaux. A 63 ans, l’interprète du mythique Fruit de la passion se met très souvent en scène sur le net, notamment sur sa page Facebook. Tel Kim Kardashian ou Baptiste Giabiconi, le chanteur n’hésite pas à se mettre entièrement nu pour le plus grand plaisir de ses fans. Et lorsqu’il ne prend pas la pose, il lui arrive de fouiller dans ses archives pour publier de vieux clichés. Ce lundi 4 novembre, il s’est par exemple montré à 28 ans, un âge où il s’apprêtait à « cultiver une fulgurance de poète coquin en profondeur  ». Et comme il l’a montré dans la légende de cette photo, il a appris à manier le champ lexical de l’érotisme pour composer d’étonnants poèmes.

A 28 ANS J’AVAIS DÉJA UNE AME DE POETE EN SURFACE / PUIS MES CHANSONS COQUINES M’AMENERENT A CULTIVER UNE FULGURANCE DE…

Francky Vincent s’essaie à la poésie coquine

Avec le style qu’on lui connaît, l’auteur de Tu veux mon zizi ? a écrit quelques rimes plutôt olé-olé : « Tu couines grave, comme une chatte en chaleur / Et moi le chaud lapin j’y vais sans fausse pudeur / […] La personne en question inlassablement tendue / Kiffe ton doux triangle des Bermudes détendu.  » Certes, ce n’est pas tout à fait du Verlaine, mais ses fans ont adoré… à l’exception d’une certaine Dominique. « Vous faites des rimes, pas de la poésie. Il ne faut pas confondre, lui a-t-elle envoyé sur Facebook. C’est un art difficile la poésie, vous devriez en lire cher monsieur.  » Une remarque que Francky Vincent a entendue, même s’il n’a pas prévu de changer de style : le chanteur a expliqué qu’il ne voulait pas « contrarier  » ses fans qui adorent ses grivoiseries. Et dans le registre, ceux-ci avaient justement été impressionnés par ce précédent poème sur le sexe et la cuisine (âmes sensibles s’abstenir).

Source: Lire L’Article Complet