François Hollande « habile mais fielleux » : règlement de compte au PS

Au PS, l’heure est au règlement de compte, surtout entre François Hollande et le premier secrétaire du parti, Olivier Faure. Les deux hommes partagent des visions différentes de la politique, et ça fait des étincelles.

A propos de

  1. François Hollande

Depuis avril 2018, Olivier Faure est le premier secrétaire du Parti Socialiste et entre François Hollande et lui, le courant ne passe pas vraiment. Comme le relate Libération dans son édition du mardi 12 janvier, l’ex-président de la République ne partage pas les mêmes opinions qu’Olivier Faure. Après les municipales, celui-ci avait admis qu’il étaitprêt” à se ranger derrière un candidat qui “incarnera le bloc social-écologique” pour la présidentielle de 2022. Seulement, le compagnon de Julie Gayet pense tout le contraire et croit à la centralité du Parti Socialiste.

Appeler au rassemblement de familles politiques éparpillées, sans une force centrale, et sans leader pour incarner l’alternative, est une démarche sympathique mais vaine,” avait confié dans les colonnes de Sud Ouest celui qui a rendu un bel hommage à François Mitterrand. Seulement, pour d’autres personnalités politiques, cette vision du PS appartient au passé. “Hollande tente de faire prospérer le mythe moisi de la centralité du PS dans la vie politique. Il est en vol stationnaire autour du champ de ruines qu’il a produit. C’est habile, mais fielleux,” a lâché un ancien député socialiste à nos confrères de Libération.

Un objectif : aller de l’avant

Pour un ex-député, qui parler anonymement dans Libération, Olivier Faure veut tout simplement “aller de l’avant“. Gabrielle Siry, porte-parole du PS, a d’ailleurs précisé : “En 2018, le parti était dans un état critique. On a relevé le défi autour de lui.” De là à comprendre que François Hollande semble être seul contre tous ?

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet