François Mitterrand amoureux d’une femme de 50 ans de moins que lui : un livre dévoile tout

François Mitterrand aurait eu une troisième femme dans sa vie, une troisième aimée, de cinquante ans sa cadette. C’est ce que révèle Solenn de Royer, dans son livre “Le Dernier secret”, à paraître le 6 octobre.

Des révélations à venir. La journaliste Solenn de Royer s’apprête à publier un livre dévoilant de nouveaux pans de la vie de François Mitterrand, plus de vingt-cinq ans après sa mort. Dans Le Dernier Secret, à paraître le 6 octobre aux Éditions Grasset, la grande reporter du quotidien Le Monde a enquêté sur ce qui serait une histoire d’amour encore inconnue de l’ancien président de la République, avec une jeune femme, prénommée Claire.

Ils se rencontrent, selon le communiqué dévoilé par la maison d’édition, en 1988. Claire est alors étudiante en droit, et François Mitterrand est sur le point d’entamer son second septennat, il a 71 ans. Elle en a cinquante de moins. Il se sait déjà malade, de ce cancer diagnostiqué en 1981, alors qu’il accède enfin à l’Élysée. Leur amour sera “à huis clos” et ne prendra fin qu’à la mort de François Mitterrand, en 1996 comme le présente Grasset. En cachette de sa femme, Danielle Mitterrand, mais aussi de son amante, Anne Pingeot, avec qui il a eu une fille, Mazarine, qu’il a reconnu officiellement en 1984.

Une troisième femme dans le cœur de François Mitterrand

Le voilà, le “dernier secret” de ce président, décortiqué sous la plume de Solenn de Royer, qui veut faire de son livre à la fois un “récit amoureux et l’histoire d’un règne“, convoquant à la fois “portraits, dialogues, souvenirs, déjeuners à l’Élysée, soirées, lectures, promenades sur les quais de la Seine, carnets“, pour attraper un peu de ce “temps volé au temps” qu’auraient partagé les deux amants. Qu’était donc la place de cette troisième femme, encore plus secrète que les autres ? Adressait-il à cette Claire des lettres similaires à celles qu’Anne Pingeot a conservées toutes ces années, et qu’elle a publiées en 2016, comme un document de plus à archiver dans l’histoire collective ? Avait-il intégré des visites à Claire dans la division de son temps intime, menant une triple vie affective ? De nouvelles interrogations, auxquelles le livre de Solenn de Royer ne manquera pas de répondre.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet