François Mitterrand : sa dernière maîtresse dit-elle la vérité sur leur relation ?

Dans un livre paru le 6 octobre dernier, Solenn de Royer, journaliste du Monde, a livré, grâce à un témoignage anonyme, la folle histoire d’amour entre François Mitterrand, alors âgé de plus de 70 ans, et une jeune étudiante.

Elle n’a aucun doute. Solenn de Royer, journaliste au Monde et auteure de Le Dernier Secret, a assuré ce jeudi 14 octobre sur BFM TV qu’elle était certaine que Claire – un pseudo pour préserver son anonymat -, la jeune femme qu’elle a interrogée pour son livre, a bien eu une liaison avec François Mitterrand alors qu’elle était étudiante. « Je n’ai jamais douté parce que dès le premier récit, ça a été d’une infinie précision », a expliqué la journaliste. Et pour cause, cette femme lui aurait précisé le nom « des conseillers, des secrétaires, des gardes du corps » de François Mitterrand, et même certains rendez-vous du Président.

« Elle allait voir Mitterrand à l’Elysée à 17 h 30 et elle m’a dit qu’il recevait [Margaret] Thatcher juste avant ou juste après. J’ai vérifié chacun de ces faits et ça correspondait toujours dans le moindre détail », a avoué la journaliste du Monde. Solenn de Royer a aussi été persuadée de la véracité des propos de cette femme grâce à des cassettes de répondeur téléphonique. La journaliste y a entendu, très distinctement, la voix de François Mitterrand : « Je vous appelle entre deux réunions, je ne sais pas à quelle heure vous rentrez », disait celui-ci.

💬 "Dès le premier récit, ça a été d'une infinie précision"

Solenn de Royer a recueilli le témoignage de Claire, une étudiante qui a entretenu une relation secrète avec le président François Mitterrand ⤵ pic.twitter.com/urj9zUsjM6

Rencontre fortuite

Ces dernières révélations n’auraient jamais pu avoir lieu sans un peu de hasard. Le 30 septembre dernier, la journaliste racontait à Elle, sa rencontre avec la dernière femme du Président. La mystérieuse femme lui aurait dit avoir un grand amour décédé, Solenn de Royer a rapidement compris qu’un homme politique était derrière ce chagrin d’amour : « Et puis un jour, je parlais de Mitterrand et j’ai vu son regard ciller. Je lui ai dit : « Ce n’est pas Mitterrand quand même ? » en éclatant de rire. Elle s’est mise à pleurer et m’a livré son secret » a raconté la journaliste.

Depuis une dizaine d’années, cette journaliste du Monde côtoie le dernier amour de François Mitterrand. Une histoire qui avait duré de nombreuses années, de 1988 à 1996, et qui a nécessité de longues années encore, de négociations et de persuasion, pour que cette femme livre ce qui est certainement son plus grand secret. Deux décennies après la mort de l’ancien Président, celui-ci arrive toujours à nous surprendre.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran, BFM TV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet