Gérald Thomassin enlevé ? Une piste trouvée à Nantes

Où est Gérald Thomassin ? Le comédien de 45 ans est introuvable depuis août 2019. A-t-il été enlevé comme se demandent les enquêteurs ? L’affaire progresse puisque Ouest France révèle mardi qu’une piste a été trouvée à Nantes. Non Stop People vous en dit plus.

Gérald Thomassin a disparu dans la nature depuis le 28 août 2019. Pourtant, le comédien était attendu le lendemain à Lyon pour comparaître devant un juge d’instruction. Il était soupçonné avec deux autres suspects d’être impliqué dans le meurtre de Catherine Burgod-Arduini. Il avait ainsi pris un train entre La Rochelle et Nantes et avait été contrôlé et verbalisé à 10h18 exactement comme le rapporte Ouest France. « Grâce à la téléphonie, nous savons désormais qu’il est arrivé à Nantes. Où l’on perd ensuite sa trace »», révèle une source anonyme proche du dossier au quotidien. Un élément clé qui fait avancer grandement les choses. Selon Presse-Océan, le parquet de Nantes ouvre ce mercredi une information judiciaire pour enlèvement et séquestration. Dans le même temps, le parquet de La Rochelle, qui avait confié une enquête pour enlèvement à la police judiciaire le 17 septembre dernier s’est dessaisi.

L’acteur mis en examen pour meurtre

Lundi 21 octobre son frère Jérôme lançait un appel à l’aide pour le retrouver. « Je suis vraiment inquiet, de plus en plus. Le temps passe et j’ai peur de ne pas revoir mon frère. Ce n’est pas normal, ce n’est vraiment pas normal. Gérald a disparu, il y a quelque chose. Je pense qu’il va falloir se bouger un peu. Je sais, ce n’est pas un enfant, on ne peut pas faire une alerte enlèvement. Je demande un appel à témoins pour qu’on retrouve mon frère. L’homme, pas l’acteur, l’homme. C’est ça que je demande », déclarait-il sur RTL. « Il était impatient d’aller à Lyon. C’était sa porte de sortie, la confrontation qui allait permettre de le disculper », indiquait également à la radio Jérôme Thomassin. Lors de sa première interpellation en 2009, l’acteur du « Petit criminel » avait été relâché faute de preuves avant d’être mis en examen pour « vol et meurtre sur personne chargée d’une mission de service public » après des aveux téléphoniques. Pendant deux ans, il avait été en détention provisoire.

Source: Lire L’Article Complet