Gérard Lenorman : son étonnant point commun avec Julien Clerc

Avant de se lancer dans une carrière solo et de chanter ses plus grands succès lors de « La grande soirée du 31 à Chantilly », diffusée ce vendredi 31 décembre sur France 2, Gérard Lenorman a vu sa carrière décoller en remplaçant Julien Clerc dans la comédie musicale Hair.

Pour clore cette année 2021 en beauté, Gérard Lenormand ne pourra que chanter « La ballade des gens heureux ». Invité de l’émission « La grande soirée du 31 à Chantilly », présentée par Stéphane Bern ce vendredi 31 décembre sur France 2, l’artiste de 76 ans reprendra ses célèbres titres pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Et si le succès est toujours au rendez-vous l’auteur-compositeur peut remercier Julien Clerc. Après avoir connu des débuts timides en écrivant des chansons pour Brigitte Bardot et Sylvie Vartan, Gérard Lenorman a vu sa carrière décoller grâce à la comédie musicale Hair. Chargé de remplacer l’interprète de la chanson « Laissons entrer le soleil », le chanteur endosse le rôle de Claude Bukowski dès 1970.

Avec sa candeur presque adolescente et son regard empli de tendresse, Gérard Lenorman séduit les foules et rencontre un franc succès sur la scène du théâtre de la Porte Saint-Martin. Et sa performance artistique n’a pas échappé aux producteurs des plus grandes maisons de disques. Avec sa voix haut perchée et son personnage révolutionnaire aux aspirations hippie, le Petit Prince de la chanson française signe avec le label CBS Disques et enregistre son premier single intitulé « Il ». Propulsé dans cette carrière solo, Gérard Lenorman quitte la troupe en avril 1971. Une belle revanche sur la vie pour celui a qui a failli perdre la vie dans un grave accident.

Gérard Lenormand : une carrière riche en succès

Les années passent mais le succès est toujours au rendez-vous pour Gérard Lenorman. En 1975, l’ex-mari de Caroline passait en boucle sur les ondes des radios avec son titre populaire « La ballade des gens heureux ». Et 46 ans plus tard, cette chanson ne prend pas une ride. Ce tube des années seventies a été repris dans l’épisode 4 de la saison 3 de la série Sex Education, sur la plateforme Netflix. Questionné par Télé 7 Jours sur cette nouvelle vie que s’offre la chanson, l’auteur s’est montré très ému après avoir visionné la fameuse séquence, qu’il n’avait pas encore regardée : « Et en français, en plus ! C’est dingue, c’est planétaire ! La chanson continue jusqu’au bout ? J’aimerais bien savoir comment l’idée est venue aux producteurs ». Décidément, le temps ne semble pas avoir d’emprise sur le succès de Gérard Lenorman.

Crédits photos : Tiziano Da Silva – Cyril Moreau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet