Guillaume Canet a « failli perdre son papa beaucoup de fois » : ses touchantes confidences

Guillaume Canet s’est confié, au micro de RTL ce mardi 1er décembre, sur les “nombreux problèmes de santé” de son père, et sur ce qu’ils ont changé dans sa perception de la filiation.

Guillaume Canet s’engage pour les paysans depuis la sortie du film Au nom de la terre, dans lequel il joue le rôle d’un agriculteur et père de famille en proie à des problèmes financiers, dont la situation le pousse au suicide. Cette histoire tragique, inspirée de faits réels, le touche personnellement. Invité de l’émission d’Yves Calvi sur RTL ce mardi 1er décembre, l’acteur, pour qui le tournage du long-métrage a été éprouvant, s’est confié : “J’ai toujours eu un rapport compliqué par rapport à la filiation. J’ai un rapport au père étrange parce que j’ai failli perdre mon papa beaucoup de fois suite à de nombreux problèmes de santé.

La crise que les paysans français traversent est donc un sujet sensible pour le compagnon de Marion Cotillard, engagé auprès de l’association Solidarité Paysans. “Quand je dis une histoire où le papa a ingéré des pesticides et vient réveiller son fils en pleine nuit pour lui dire qu’il veut pas mourir, ça [me cueille] et ça [me bouleverse]“, a-t-il déclaré.

Un infarctus quand il avait 10 ans

En mars 2019, suite au tournage d’Au nom de la terre et quelques mois avant la sortie de Nous finirons ensemble, Guillaume Canet était revenu sur la santé fragile de son père Philippe, ancien éleveur de chevaux. “Quand j’avais 10 ans, mon père a quitté ma mère. Je lui ai dit, comme un adulte aurait pu le faire : ‘Si tu passes cette porte, tu n’es plus mon père.‘ Il est sorti quand même et il a fait un infarctus derrière la porte. Donc niveau culpabilité…, s’est-il livré. Il est encore là aujourd’hui, après des infarctus, des cancers, etc., mais j’ai quand même passé une grande partie de ma vie avec un père qui peut disparaître à tout moment.”

"Plus d'un agriculteur tous les jours se suicide en France", @guillaumecanet dans #RTLMatin avec @VenturaAlba et Édouard Bergeon, réalisateur du film "Au nom de la terre". "Hier, nous avons remis un chèque de 135.000 euros à l'association Solidarité Paysans" (cc @SolPaysans) pic.twitter.com/sl1bkKgBc3

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet