Héritage de Johnny Hallyday : Laeticia ruinée ? Cette demande culottée qu’elle a faite au fisc

Jeudi 6 mai 2021, Capital révèle que Laeticia Hallyday s’est récemment rendue à Paris pour plaider sa cause auprès du tribunal de commerce. La veuve de Johnny aurait ainsi demandé un sursis afin de rembourser la dette fiscale laissée par le défunt chanteur.

  • Laeticia Hallyday
  • Johnny Hallyday

La bataille judiciaire autour de l’héritage de Johnny Hallyday – qui a opposé sa veuve Laeticia à ses aînés Laura et David pendant plus deux ans – avait fait couler beaucoup d’encre. Un accord avait finalement été trouvé en juillet 2020 entre Laura Smet et sa belle-mère : Laeticia Hallyday héritait alors des biens de son défunt mari… mais aussi de ses lourdes dettes estimées à près de 30 millions d’euros. “Je vais devoir rembourser la dette fiscale. C’est mon devoir, je l’accepte”, avait confié la maman de Jade et Joy dans les colonnes de Paris Match à l’époque. Alors que Johnny lui a laissé “du patrimoine, peu de trésorerie et beaucoup de dettes”, Laeticia Hallyday a dû s’habituer à un nouveau train de vie loin du luxe qu’elle avait connu. Et si elle affirmait que “ce n’est pas l’argent qui manquera le plus”, mais bien la présence du Taulier à ses côtés, il semblerait que la situation ait quelque peu changé.

La veuve de Johnny demande un sursis à la Cour

Eh oui, Laeticia Hallyday n’aurait manifestement pas assez d’argent pour rembourser le fisc, du moins pour le moment. Comme le révèle Capital, jeudi 6 mai 2021, la veuve du rockeur a fait le voyage depuis les Etats-Unis pour plaider sa cause auprès du tribunal de commerce de Paris. Le 15 mars dernier, elle aurait ainsi “joué les Cosette” devant les juges afin d’obtenir un sursis concernant les 13 millions réclamés à la société de Johnny, Navajo SARL. La compagne de Jalil Lespert a donc demandé au tribunal de placer l’entreprise en procédure de sauvegarde, ce qui permet de geler ses dettes ainsi que les actions en justice de ses créanciers, en l’occurrence le fisc. Une tentative culottée, mais finalement payante, puisque les juges lui ont accordé une procédure de sauvegarde de six mois. Comme l’expliquent nos confrères, cette période devrait lui permettre d’établir un plan pour échelonner le remboursement de la dette sur une longue période, de dix ans maximum.

Afin de s’acquitter de ses dettes, Laeticia Hallyday devra donc certainement se séparer de certaines de ses propriétés immobilières. Elle a d’ailleurs déjà mis en vente sa résidence de Pacific Palisades à Los Angeles, ainsi que la villa “Joy” de Saint-Barthélémy. Si ces transactions aboutissent, la veuve de Johnny devrait toucher près de 27 millions d’euros. Voilà qui devrait suffire…

A lire aussi : Johnny Hallyday : un candidat des “12 coups de midi” présent le soir de sa mort raconte

Source: Lire L’Article Complet