« Il a commencé à lâcher prise » : pourquoi Patrick Juvet allait terriblement mal ces dernières années

Au lendemain de la mort de Patrick Juvet, son amie Nicoletta s’est exprimée dans les colonnes du Parisien. Elle a ainsi révélé que ces dernières années, le chanteur avait quelque peu “lâché prise”. Le tout en raison d’un drame qui l’a complètement dévasté.

Patrick Juvet

Nicoletta

Les mauvaises nouvelles s’enchaînenent et malheureusement, elles se ressemblent. Ce jeudi 1er avril, Patrick Juvet nous a quittés. Âgé de 70 ans le chanteur a été retrouvé sans vie dans un appartement de Barcelone. Son agent Yan Ydoux, qui n’a pas dévoilé les causes de sa mort, a accepté d’en dire un peu plus. “Il y aura une autopsie. Je l’avais eu au téléphone il y a trois jours, je l’avais trouvé bien”, a-t-il indiqué. Pourtant, d’autres proches du défunt affirment qu’il n’allait pas si bien ces dernières années. C’est le cas de la chanteuse Nicoletta, qui le connait depuis ses tous débuts. Restée en contact avec lui toutes ces années, elle affirme qu’il n’était pas dans son assiette depuis quelque temps. “Il allait tellement mal. Il a commencé à lâcher prise quand sa mère, avec qui il était fusionnel, est décédée, il y a trois ou quatre ans”, a révélé l’interprète de Mamy Blue.

Patrick Juvet n’avait “plus le courage”

La chanteuse, qui l’avait très souvent au téléphone, se souvient d’avoir tenté de le motiver pour “qu’il travaille son piano” et “fasse une tournée des théâtres”. “Mais il ne m’écoutait plus, déplore la chanteuse de 76 ans. Il n’avait plus le courage. La solitude, c’est dur quand tu as connu la grande lumière”. En effet dans les années 70, Patrick Juvet était un véritable phénomène. Et c’est en grande partie grâce à Nicoletta qu’il a connu le succès.

Dans les colonnes du Parisien, la chanteuse révèle qu’à ses débuts, Patrick Juvet voulait partir à la conquête des Etats-Unis. Elle l’a donc aidé à partir à New York, terre de toutes les opportunités. “C’est moi qui lui ai avancé l’argent et il s’est installé chez une amie. Le destin a voulu que dans l’appartement du dessus vivent les producteurs français de Village People. Ensemble, ils ont fait I Love America, un tube international, et quand il est rentré un an plus tard, il m’a offert un bracelet Love Cartier pour me remercier”, s’est-elle souvenue avec émotion. Une période de gloire qui, manifestement, manquait terriblement au chanteur décédé…

Source: Lire L’Article Complet