« Il cache un peu son argent » : le rapport « honteux » de François Fillon à la richesse

Dans l’enquête Histoire secrète de la Droite française, Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont fait des recherches sur le train de vie luxueux que menait François Fillon. Invités de Ça fait du bien, sur Europe 1, les deux journalistes du Monde expliquent que l’ancien Premier ministre a un rapport “honteux” à l’argent.

François Fillon

L’Affaire Fillon semble si lointaine. Tandis que l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy s’était porté candidat à l’élection présidentielle en 2017, des soupçons d’emplois fictifs concernant son épouse, Penelope Fillon l’ont épinglé. En 2020, l’homme politique est condamné à payer 375 000 euros d’amende et doit rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale.

Si l’ancien candidat Les Républicains s’est retiré (définitivement ?) de la scène politique, son nom a refait surface ces derniers jours. Gérard Davet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du Monde, ont mené une enquête publiée dans leur ouvrage, Histoire secrète de la Droite française, aux éditions Pluriel. Invités dans l’émission Ça fait du bien, diffusée sur Europe 1, ils sont revenus sur le rapport à l’argent qu’entretient l’ex-locataire de Matignon. Selon ces derniers, François Fillon serait resté au gouvernement grâce à son salaire qui était de 15 000 euros mensuels. “C’est Roselyne Bachelot qui nous le dit. Et c’est ce qui a motivé d’ailleurs sa séparation d’avec François Fillon, entre autres”, relatent nos confrères.

Gérard Davet et Fabrice Lhomme : “François Fillon est quelqu’un qui aime profondément l’argent !”

Une somme importante qui aurait permis à l’ancien chef du gouvernement d’assouvir ses goûts de luxe. “C’est quelqu’un qui adore les belles fringues. On a vu avec Robert Bourgi que ça lui coûtera cher. Il adore les belles montres, il adore les belles voitures. Il adore aussi les derniers gadgets“, énumèrent-ils avant de préciser toutefois : “C’est quelqu’un qui aime profondément l’argent et qui, en plus, en a besoin. Quand on est Premier ministre à Matignon, on gagne grosso modo 15 000 euros nets par mois. Et quand on n’est plus Premier ministre, on perd tout ça. Donc on perd un style de vie et un rythme de vie”.

Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont poussé leurs recherches et ne s’arrêtent pas là. Les deux journalistes ont également comparé François Fillon et Nicolas Sarkozy. Ce dernier, d’ailleurs, assumerait bien plus son amour de l’argent par rapport au mari de Penelope Fillon. “Chez Nicolas Sarkozy, l’argent n’est pas honteux. Il l’assume” tandis que “Fillon a l’argent honteux, caché, un peu secret. Rachida Dati et Jean-Louis Debré (…) le comparent à un notaire de province qui cache un petit peu son argent”, ajoutent-ils. Un tacle qui ne devrait pas faire plaisir au principal intéressé.

Source: Lire L’Article Complet