« Il est très peiné ! » : Rachida Dati taquine un journaliste

Invitée dans 8.30 France Info ce jeudi 29 avril, Rachida Dati a préféré taquiner le journaliste Marc Fauvelle pour pouvoir poursuivre tranquillement son discours au sujet de la légalisation du cannabis en France.

A propos de


  1. Rachida Dati

Invitée dans l’émission 8.30 France Info présentée par Marc Fauvelle, Rachida Dati s’est confiée sur sa position dans le débat sur la légalisation du cannabis en France. “J’ai été auditionnée dans le cadre d’une mission Parlementaire et je vais vous dire : je suis opposée à la légalisation du cannabis. Au fond de moi, je suis contre la légalisation du cannabis et je suis profondément contre tous ces trafiquants. Mais il faut qu’il y ait un débat national à ce sujet“, indique-t-elle. Des propos qui semblent avoir étonné le journaliste Jean-Jérôme Bertolus. Vous êtes contradictoire dans ce que vous dites !“, a-t-il réagi. Déterminée à poursuivre son discours dans le calme, la maire du 7ème arrondissement de Paris a préféré détendre l’atmosphère. “Attendez, Monsieur Fauvelle est très peiné par la défaite du PSG donc je ne voudrais pas l’accabler”, a-t-elle déclaré.

Une petite blague qui lui a ensuite permis d’argumenter ses propos dans le calme. “Il faut qu’il y ait un débat sur le sujet parce que toutes les politiques que nous avons menées n’ont pas fait baisser drastiquement le trafic et la consommation”, a confié Rachida Dati.

Légalisation du cannabis : "Je suis opposé", dit Rachida Dati. "Mais il faut avoir ce débat parce que toutes les politiques que nous avons menées n'ont pas fait baisser drastiquement le trafic et la consommation". pic.twitter.com/yF4QdFk1z2

“Il faut qu’on entende ceux qui sont pour la légalisation”

Bien qu’elle ait assuré être contre la dépénalisation du cannabis dans l’hexagone, Rachida Dati se dit prête à écouter les arguments de ceux qui y sont favorables. “Il faut qu’on entende ceux qui sont pour la légalisation. Moi j’ai eu un débat avec Cecile Duflot, un débat très constructif, j’ai entendu ses arguments”. À partir de juillet prochain, une amende forfaitaire pour consommation de stupéfiants sera dorénavant inscrite au casier judiciaire.

Crédits photos : Capture d’écran France Info

Autour de

Source: Lire L’Article Complet