« Il préférait ne plus me voir » : Arlette Chabot boycottée par Jacques Chirac, elle s’explique

Invitée sur le plateau du 20h de Darius Rochebin, sur LCI, ce vendredi 1er octobre, Arlette Chabot est revenue sur un épisode marquant de sa carrière. En 1995, à quelques semaines de l’élection présidentielle, elle avait posé une question à Jacques Chirac qui n’avait pas été au goût du futur chef d’État…

C’est un moment qu’elle n’est pas près d’oublier. Présente sur le plateau du 20h de Darius Rochebin, sur LCI, ce vendredi 1er octobre, Arlette Chabot a évoqué l’interview de Jacques Chirac qu’elle avait menée le 9 janvier 1995, à quelques semaines de l’élection présidentielle. Cet entretien avait marqué un coup d’arrêt à ses relations avec le futur chef d’État. À cette époque, les sondages donnaient Édouard Balladur, Premier ministre de François Mitterrand, largement gagnant dans cette course à l’Elysée.

Cette séquence, la journaliste, qui a notamment été directrice de l’information sur Europe 1, a eu l’occasion de la revoir. « Quoiqu’il arrive, vous irez jusqu’au bout dans cette campagne présidentielle, monsieur Chirac ?”, a-t-elle demandé au père de Claude Chirac. Et d’insister : “Vous n’avez pas l’intention de renoncer, vous irez bien jusqu’au bout ? C’est vrai que certains s’interrogent.«  Le maire de Paris et député lui avait alors rétorqué : « Vous parlez sérieusement ou vous faites de l’humour ? Écoutez Arlette Chabot, soyons sérieux, je vous en prie… »

Arlette Chabot : “Jacques Chirac préférait ne plus me voir”

Face à Darius Rochebin, Arlette Chabot a expliqué pourquoi elle avait posé cette question à l’époux de Bernadette Chirac. “Vous êtes à trois minutes de la fin d’une émission, avec un candidat qui est en grande difficulté, qui vient de présenter un petit livre avec la pomme dessus (ndlr : le logo de sa campagne) pour vous dire ‘voilà ce que je vais faire' », s’est-elle souvenue. Avant d’ajouter : “Et alors que toute la presse se demande si effectivement, il va aller jusqu’au bout […]. Vous dites que l’émission ne peut pas se terminer sans que je lui pose la question que tout le monde se pose. » Mais la journaliste a payé son audace face à Jacques Chirac. « Le lendemain, on m’a dit : ‘Merci d’avoir posé cette question, c’est formidable’. Après, on a dit : ‘Mais en fait, c’est un complot, cette question était téléguidée, soufflée dans l’oreillette par quelqu’un de malveillant pour le faire chuter' », a-t-elle raconté. Résultat, ses relations avec Jacques Chirac ont été « glaciales pendant deux ans », a assuré Arlette Chabot, expliquant que ce dernier préférait « ne plus [la] voir. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet