Intempéries dans l’Hérault : cinq personnes mortes noyées – VIDÉO

Mercredi 15 septembre 2021, la préfecture et les pompiers de l’Hérault ont annoncé que cinq personnes sont mortes lors de baignades dans une « mer déchaînée », a rapporté la journaliste Anne Domy dans le 20 Heures de France 2. Une autre personne est toujours portée disparue et deux ont été blessées.

Restez informée

Journée noire dans le sud de la France. Depuis mardi 14 septembre 2021, plusieurs départements sont frappés par de violentes intempéries. Orages de grêle, foudre, vents violents et surtout des trombes d’eau se sont notamment abattus sur le département du Gard, en vigilance rouge pendant près de 24 heures. Dans certaines communes, plus de 20 cm d’eau sont tombés en l’espace de quelques heures, entraînant la crue de nombreux cours d’eau et de gros dégâts dans les villages du département. Les orages se sont déplacés vers le département de l’Hérault mercredi 15 septembre 2021, lui aussi violemment touché. Alors qu’aucune victime n’était heureusement à dénombrer du côté du Gard, la situation est beaucoup plus dramatique dans le département voisin.

Le département de l’Hérault endeuillé

La préfecture et les pompiers de l’Hérault ont en effet annoncé que cinq baigneurs s’étaient noyés sur le littoral du département, alors que la Méditerranée est particulièrement agitée dans cette zone. « Une personne est décédée à Sérignan-plage, une autre à Marseillan et trois à Agde », indique le journal Midi Libre dans ses colonnes. Le journal précise qu’une sixième personne est toujours portée disparue à Vias, où une autre est en arrêt cardio-respiratoire. Deux autres personnes ont également été blessées durant cette terrible journée. « Les pompiers nous parlent de cinq baigneurs qui se sont baignés sur cinq plages différentes du littoral héraultais aujourd’hui, dans une mer assez déchaînée avec beaucoup de vagues, preuve que cet épisode météo demande vraiment la plus grande prudence », a rapporté la journaliste Anne Domy dans le 20 Heures de France 2, mercredi 15 septembre 2021.

Les autorités tentent pourtant de décourager les gens de se rendre sur les plages, sans surveillance en raison des conditions météorologiques. « Nous mettons tout en œuvre pour faire évacuer les plages. Mais les gens sont dans l’eau alors que depuis le 15 septembre les plages ne sont plus surveillées et que la mer est très formée et dangereuse », explique un responsable de la gendarmerie dans les colonnes de Midi Libre. Les drames pourraient bien ne pas en être à leur épilogue dans le sud de la France : les conditions météorologiques ne devraient pas s’améliorer avant quelques jours, et plus de 10 cm de précipitations sont encore attendus dans le département du Gard notamment, qui subit désormais presque chaque année ces violentes intempéries, souvent mortelles.

Source: Lire L’Article Complet