INTERVIEW – Kate Moss : "J'aime enfreindre les règles"

La créatrice Valérie Messika a toujours considéré le top comme une muse. Leur rencontre a confirmé leurs affinités et donné naissance à Messika by Kate Moss. Interview croisée.

Elles se sont rencontrées autour d’une galette des rois, à Paris. Et le courant est immédiatement passé. De la fusion entre Valérie Messika, la créatrice de la marque, et Kate Moss, est née une collection de haute joaillerie à leur image. Libre, audacieuse et intemporelle.

“Nous avons tout de suite eu un bon feeling”

GALA : Comment est née votre collab ?

Kate Moss : Nous avons tout de suite eu un bon feeling. Après avoir longuement discuté de notre passion commune, nous avons décidé de collaborer sur une collection. J’ai apporté ma boîte à bijoux dès notre premier rendez-vous à Londres, afin que Valérie puisse mieux appréhender ce que j’aime et comprendre mes goûts. Nous avons fait plusieurs sessions de travail dans mes bureaux et virtuellement, en nous envoyant nos moodboards.

Valérie Messika : Cela a été une décision spontanée. J’ai rencontré Kate au Ritz l’année dernière. Elle portait de nombreux bijoux et j’étais curieuse de connaître leur histoire. C’est à ce moment-là que j’ai découvert que Kate adorait la joaillerie, et plus particulièrement la haute joaillerie. J’ai saisi ma chance et lui ai demandé si elle aimerait cocréer une collection. Elle a tout de suite dit oui. Elle a aimé me raconter les moments de sa vie, ses souvenirs, ses bons et mauvais moments, à travers ses bijoux… J’étais très à l’écoute. J’ai découvert une femme bohème, une fan inconditionnelle de l’or jaune, des tailles émeraude et baguette. Une amatrice de voyages, particulièrement de la culture indienne qui a inspiré la collection Messika by Kate Moss.

GALA : Quelles sont les inspirations de la collection ?

V.M. : Je la vois comme un voyage à la découverte de la boîte à bijoux de Kate, de son style. De nombreuses idées sont venues d’elle : les couleurs, les motifs XXL, les grandes têtes décoratives entre objets Aztèques et Art déco. Un univers à première vue loin des pièces Messika, mais un défi passionnant. Il était important pour moi que chaque bijou reflète le design et la technique de la maison. Il était important pour nous de créer des bijoux qui nous incarnent, et deux mots sont sortis pendant que nous concevions les pièces : « luxe décontracté ».

GALA : Comment décrire Kate en trois mots ?

V.M. : Je commencerais par « liberté ». C’est une femme libre qui ne vit pas à travers les règles, elle suit son instinct. Elle représente une version puissante de la féminité. Elle ne se soucie pas de faire des erreurs. Ensuite, « Iconique », et ce pour de nombreuses raisons. Kate Moss incarne plusieurs états d’esprit à travers le temps mais surtout elle est tel un caméléon : à la fois bohème, rock et sexy. Cela explique pourquoi elle était le must-have de nombreuses marques. Enfin « audace ». Guidée par son instinct, Kate prône une haute joaillerie légère, sûre d’elle et sans entraves qui lui permet d’affirmer son style. Kate a toujours été une source d’inspiration pour moi, une muse.

“Nous sommes toutes les deux guidées par notre instinct et sommes des femmes libres”

GALA : Qu’avez-vous en commun ?

V.M. : Nous sommes toutes les deux guidées par notre instinct et sommes des femmes libres. Nous ne sommes régies par aucune convention !

K.M. : J’aime enfreindre les règles. Valérie n’a pas fixé de limites, et j’ai apprécié. J’avais la liberté de créer quelque chose que j’aime vraiment et qui me ressemble. Cette collection a été inspirée par mes goûts éclectiques, par les bijoux que je possède déjà, son esprit est venu de différentes cultures et époques que j’aime.

GALA : Kate, suivez-vous les tendances de la joaillerie ? Ou pensez-vous qu’un bijou doit être intemporel ?

K.M. : Je ne me fie pas aux modes. Je change beaucoup selon les saisons. L’été, j’opte pour un look plus seventies, en superposant des colliers longs et des bracelets. L’hiver, je porte des pièces plus imposantes comme de grosses boucles d’oreilles. J’aime porter de la joaillerie dans mon quotidien et en changer au gré de mon état d’esprit. Il n’y a aucun bijou dont je dise que je ne m’en séparerai jamais.

GALA : Sélectionnez une pièce de votre collection et décrivez trois différentes façons de la porter selon les occasions ?

K.M. : Le set Liberated Spirit car il est en mouvement et on peut l’adapter à plusieurs styles. Je porterais cette pièce à la plage avec un caftan ou au bureau avec une chemise. Pour une soirée, à l’envers avec une robe de cocktail dos-nu. Avec de la haute joaillerie, il faut un message simple et clair. J’aime porter des diamants avec un short en jean et un tee-shirt.

GALA : Quel est votre plus beau souvenir joaillerie ?

K.M. : Je dirais des bijoux qui m’ont été offerts ou que je me suis offert à des moments importants de ma vie, par exemple, à la naissance de ma fille. Mon petit ami m’achète de beaux bijoux d’Inde, il connaît mes goûts par coeur.

GALA : Valérie, c’est la première fois que vous utilisez de la malachite, du turquoise et de la nacre blanche…

V. M. : Ces pierres ont un impact visuel plus coloré, c’est plus expressif. La nacre blanche est lisse et douce, comparée à la turquoise qui est très forte et attrayante. La malachite était un choix évident car la couleur préférée de Kate est le vert, mélangé à l’or jaune. Lorsque j’imagine ces trois couleurs sur sa peau, je vois un feu d’artifice.

K. M. : J’étais si impatiente d’essayer la première pièce ! Je suis passée par beaucoup d’émotions en peu de secondes, nous sommes toutes deux fières du résultat.

Retrouvez notre entretien croisé avec Valérie Messika et Kate Moss dans le magazine Gala en kiosque.

Source: Lire L’Article Complet