IP5 : le tournage de ce film a-t-il causé la mort d’Yves Montand ? Sa veuve répond cash

Trente ans après la mort d’Yves Montand, sa veuve se confie sur une théorie. Pour Carole Amiel, le tournage d’IP5 n’a rien à voir avec la crise cardiaque de l’acteur.

Cela fait déjà 30 ans qu’Yves Montand a rendu son dernier souffle. Le 9 novembre 1991, l’acteur d’alors 70 ans a succombé à une crise cardiaque à l’hôpital de Senlis, non loin des extérieurs où il achevait le tournage de d’IP5. A l’époque, ce film de Jean-Jacques Beineix est pointé du doigt. Selon certains, les scènes tournées au début du mois d’octobre par Yves Montand dans les eaux glacées auraient réactivé un souci cardiaque. Cette thèse, la veuve de l’acteur n’y croit pas une seule seconde. Pour Carole Amiel, il ne s’agit que de "bêtises", comme elle l’affirme dans les colonnes du Parisien : "Jean-Jacques Beineix (…) lui a fait tourner cette scène dans une eau à 15 degrés en septembre 1991. Yves est décédé en novembre à la fin du tournage". Des années après la mort du père de son fils Valentin, Carole Amiel refuse cette thèse en bloc.

"La polémique a été très injuste pour Jean-Jacques qui avait pris toutes les précautions, rappelle-t-elle. Les Français ont été tellement choqués, surpris et tristes qu’il a fallu trouver un coupable." Et pour les proches de l’acteur, ce film reste particulier. Notamment pour Valentin, son fils unique. "Mon père choisissait ses rôles. La prise de risques faisait partie de son fonctionnement, comme se plonger dans de l’eau froide pour certaines scènes. Je pense que, à force de transmettre de l’émotion, il s’est usé prématurément…", confiait-il il y a quelques mois dans les colonnes de Paris Match. Mais le jeune homme ne veut pas regarder l’ultime apparition de son père : "Je n’ai pas envie de regarder IP5. Je le mets de côté pour mes 70 ans, l’âge qu’il avait lors du tournage".

Yves Montand : "J’ai assez vécu et très bien vécu pour ne rien regretter"

La veille de sa mort l’acteur rejouait dans la forêt de Villers-Saint-Frambourg d’ultimes prises de dos. Alors qu’il venait de terminer sa journée de travail, Yves Montand s’est dirigé vers les toilettes. C’est là qu’il a ressenti une première alerte cardiaque puis a appelé les secours. Aux sapeurs-pompiers qui l’ont pris en charge, l’acteur, conscient, dit avec une pointe d’inquiétude : "Ne prévenez ni ma femme, ni mon enfant. S’il m’arrive quelque chose à mon âge, j’ai assez vécu et très bien vécu pour ne rien regretter". Conduit à l’hôpital où il a subi une trombolise pour réduire un caillot de sang, Yves Montand a été victime d’un nouvel infarctus au début de l’après-midi. Infarctus qui lui a été fatal.

Source: Lire L’Article Complet