“J’ai cru mourir… ” : Victoria Abril éprouvée dans “Demain nous appartient”, l’actrice balance sur les dessous du tournage !

Cet été, les admirateurs de Victoria Abril ont été ravis d’apprendre que leur idole intégrait le casting de “Demain nous appartient”. Mais dans les colonnes de “Télé 7 jours”, la comédienne a avoué que le tournage avait été éprouvant…

Victoria Abril ne cesse d’épater son public avec ses innombrables projets à l’écran. Prochainement, ses fans pourront l’admirer dans la série à succès “Demain nous appartient” sur “TF1”. La star donne ainsi la réplique à Alexandre Brasseur, Ariane Séguillon ou même Ingrid Chauvin. Dans la fiction, Victoria Abril campera le rôle de Rebecca Flores.

Un personnage qu’elle qualifie de “diva sur le déclin qui revient en France pour récupérer, coûte que coûte, sa fille Raphaëlle (Jennifer Lauret ndlr)”, a souligné l’artiste pour “Télé 7 jours”. Comme elle l’affirme, la grand-mère de Camille et Maud l’a laissée il y a trente ans “pour de bonnes et mauvaises raisons”.

Pendant 20 épisodes, les téléspectateurs de TF1 pourront donc suivre ses folles aventures. Mais le tournage à Sète n’a pas été de tout repos pour Victoria Abril. “C’est vrai qu’on va cinq fois plus vite que pour une autre série. J’ai tourné vingt épisodes en quatre semaines et j’ai cru mourir de fatigue, physique et mentale”, a-t-elle avoué pour nos confrères. “Cela représente soixante heures de travail par semaine, soixante pages de dialogue à mémoriser le week-end pour la semaine suivante…”.

 Victoria Abril a d’ailleurs été bluffée par le travail de ses collègues. “Je tire mon chapeau aux équipes. Je ne sais pas comment ils font pour tenir cette cadence depuis quatre ans”, a ajouté l’ex-star de la série “Clem”. “250 épisodes par an, vous vous rendez compte ? C’est de la folie !”. Quoi qu’il en soit, l’actrice a été comblée par cette expérience. Elle “n’a pas hésité une seconde” lorsque les producteurs lui ont proposé ce rôle dans la saga. 

“Fin juin, j’ai arrêté ce que je faisais en Espagne pour me consacrer corps et âme à la création de Rebecca Flores. Je suis sa première fan, j’aime tout chez elle : sa liberté, sa fraternité, ses principes (…)”, a analysé Victoria Abril. “Maintenant que le tournage est terminé, j’ai un coup de blues carabiné. Rebecca me manque atrocement. J’espère que le public va l’apprécier et réclamer son retour.”  Réponse dans quelques semaines…

 N.B

Source: Lire L’Article Complet