« J’ai mauvais esprit » : Natacha Polony ironise sur la décision d’Emmanuel Macron sur les masques

Sur le plateau de BFMTV, ce mercredi 16 juin, Natacha Polony a fait un parallèle entre l’autorisation d’enlever le masque en extérieur et l’élection régionale qui approche à grands pas.

Tandis qu’une majorité de Français se réjouit de la levée du couvre-feu d’ici le dimanche 20 juin, mais surtout de l’arrêt du port du masque en extérieur dès le jeudi 17 juin, Natacha Polony y voit une curieuse coïncidence. Sur le plateau de BFMTV, ce mercredi 16 juin, la journaliste de 46 ans a donné son avis sur cette seconde décision d’Emmanuel Macron, qui semble intervenir juste avant l’élection régionale. “C’est quand même curieux, ce calendrier”, a-t-elle réagi face caméra, avant d’argumenter.

“J’ai mauvais esprit, ce n’est pas bien (…) On nous avait dit, au départ, qu’il fallait attendre la fin juin pour être sûr, qu’il fallait être prudent. Et puis là, tout à coup, trois jours avant l’élection… Mais, nous n’aurons jamais de preuve de cela”, a enchaîné la femme de Périco Légasse. De son côté, le présentateur télé Olivier Truchot a tendu une perche à Alain Duhamel, en lui lançant : “On ne peut quand même pas évacuer cette idée que ça tombe bien, à quelques jours d’un premier tour des régionales, des élections qui s’annonçaient difficiles pour La République En Marche.” Son interlocuteur en a profité pour rappeler que “ce n’est pas interdit, en politique, d’être habile”. “Surtout qu’on ne peut pas dire qu’Emmanuel Macron en ait abusé”, a-t-il ajouté, taquin.

"Je serais extrêmement étonné" que les annonces de Jean Castex "aient un impact électoral quel qu'il soit" sur les élections régionales et départementales pic.twitter.com/mUZuZDrL8W

Emmanuel Macron sur le Covid-19: "Rien n'est gagné, j'invite tous nos concitoyens à continuer à se faire vacciner" pic.twitter.com/ghhQXkA02h

“Il y a une stratégie politique qui est présidentielle”

Cash, le journaliste et essayiste de 81 ans a affirmé qu’il serait “extrêmement étonné que le fait que les Français soient certainement de meilleure humeur ce soir, qu’ils ne l’étaient ce matin, parce qu’ils ont obtenu de bonnes nouvelles, ait un impact électoral quel qu’il soit, dimanche prochain ou le dimanche d’après”. Sur sa lancée, Alain Duhamel a tenu à préciser sa “crainte” que “les Français ne se passionnent pas beaucoup pour ces élections et qu’ils s’intéressent effectivement plus à la possibilité d’aller dehors dans des meilleures conditions”. “Est-ce qu’ils vont inverser un vote ou être plus nombreux à participer ? Ça, je ne crois pas du tout”, a-t-il développé, en soulignant toutefois le fait qu’il “y a une stratégie politique qui est présidentielle” en vue de l’élection de 2022.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Capture écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet