"J'ai tenté de la tuer" : victime d'abus sexuels de la part de sa baby-sitter enfant, Pamela Anderson fait une énorme révélation !

Dans le documentaire « Pamela, à Love Story » qui verra bientôt le jour sur Netflix, Pamela Anderson est revenue sur son enfance terrible. Et pour cause, de ses 4 à ses 8 ans, l’actrice a été victime d’attouchements sexuels de la part de sa nourrice.

Un documentaire qui s’annonce déjà poignant et riche en révélations chocs. Dans « Pamela, a Love Story », disponible sur Netflix dès le mardi 31 janvier, l’actrice Pamela Anderson s’est notamment confiée sur les abus dont elle avait été victime au cours de son enfance.

« J’ai vécu des choses horribles, petite », débute-t-elle dans le documentaire, selon nos confrères du Figaro. Victime d’agression sexuelle de la part de sa baby-sitter de ses 4 à ses 8 ans, l’actrice révélée dans la série « Malibu » s’est souvenue de cette période horrible : « Mes parents la trouvaient géniale parce qu’elle amenait des cadeaux, mais elle abusait de moi. Cela a duré trois ou quatre ans. Elle me disait de ne rien dire. » Avant d’ajouter : « Pendant ces moments traumatisants, je quittais mon corps et flottais dans mon propre monde. Je creusais un tunnel vers la Chine et je me disais : « Je déteste ça. Je veux partir d’ici. » Je pensais qu’il me fallait quitter l’île (de Vancouver, N.D.L.R.) », déclare l’ex d’Adil Rami dans le documentaire.

« J’ai tenté de la tuer »

« J’ai essayé de protéger mon frère. J’ai tenté de la tuer, de la poignarder en plein cœur avec un sucre d’orge. Je lui ai dit que je voulais qu’elle meure, et elle est décédée dans un accident de voiture le lendemain », révélé également Pamela Anderson dans « Pamela, a Love Story ». Une mort qui n’a malheureusement pas parmi à la fillette de retrouver la paix intérieure. « Je croyais l’avoir tuée par magie et que je ne pouvais en parler à personne, soutient la star. J’étais sûre d’être coupable. J’ai souhaité sa mort et elle est décédée. J’ai vécu avec cela toute mon enfance », a confié l’actrice.

Des traumatismes qui ont marqué la période de son adolescence. Pas « guérie de son enfance », en 2018, dans l’émission « Piers Morgan Life Stories », la comédienne de 55 ans déclarait en effet qu’elle avait eu « honte » de son corps au moment de la puberté.

À voir aussi : Adil Rami célèbre son anniversaire avec deux candidates de téléréalité !

L.Z.

Source: Lire L’Article Complet