"Je finis émue, chamboulée, c'est physique vous comprenez ?" Vanessa Paradis se lâche au sujet de son mari Samuel Benchetrit

Après avoir brillé dans l’univers de la chanson, du cinéma et du mannequinnat, Vanessa Paradis entend s’imposer au théâtre. A la veille de ses débuts sur scène, la femme de 48 ans se confie comme rarement sur son couple avec Samuel Benchetrit et sur le temps qui passe…

Depuis l’âge de 15 ans, Vanessa Paradis est sous les feux des projecteurs. Après avoir été connue pour sa carrière de chanteuse, la jolie blonde est devenue égérie de plusieurs maisons de luxe… et a ensuite excellé dans le cinéma. À 48 ans, la mère de famille se lance un nouveau défi : briller au théâtre. Et pour son plus grand bonheur, elle devient la muse de la nouvelle pièce de théâtre de son mari, Samuel Benchetrit ! L’occasion pour elle de se confier sur leur relation dans les colonnes du magazine ELLE, ce vendredi 10 septembre.

“Que ce soit au théâtre, au cinéma, en musique, tout ce qu’il fait me donne envie de rêver ou de partir à l’aventure. Ça me transporte” déclare-t-elle. “À chaque fois que je lis un texte de Samuel, je finis émue, chamboulée, c’est physique vous comprenez ?” visiblement très admirative de son mari.

Si certaines célébrités font récemment part de leur peur de vieillir, Vanessa Paradis semble quant à elle bien vivre le fait que les années passent : “Je ne vais pas vous dire que ça ne me fait rien de vieillir, qui plus est aux yeux de tous. Mais que puis-je y faire ? Ne pas se regarder, ça fait des vacances ! Rester curieux, ouvert”. Au théâtre, elle va d’ailleurs incarner une femme de plus de 40 ans et si cela la réjouit, elle admet en revanche que ce n’est pas de tout repos : “Sur scène où je cavale entre cour et jardin pendant des heures, je vois bien que ce n’est pas la même chose qu’il y a vingt ans”.

La mère de Lily-Rose Depp évoque ensuite son hygiène de vie et ses astuces pour être au top à 48 ans : “Ne pas fumer, ne pas boire, dormir, faire du sport, bien manger […] moi, je ne peux pas résister à la fête ! Je me dis toujours que les choses sont à vivre tout de suite, et si je meurs demain…”.

Aliénor de la Fontaine

Source: Lire L’Article Complet