"Je n'ai rien à me reprocher" : le jour où Séverine, compagne de Cédric Jubillar, se défendait d'être complice

Le 15 décembre 2021, un an après la disparition de Delphine Jubillar, la compagne de Cédric Jubillar, Severine Longhini, a été placée en garde à vue pour « recel de cadavre ». La mère de famille était en couple avec le mari de la disparue depuis avril 2021.

  • Delphine Jubillar

Coup de théâtre un an après les faits. Mercredi 15 décembre 2021, un an jour pour jour après la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, la compagne de Cédric Jubillar, le mari de la disparue, vient d’être interpellée par la police et placée en garde à vue pour « recel de cadavre ». Un motif étonnant, qui supposerait que Séverine Longhini, qui défend fermement l’innocence de son compagnon depuis des mois, a « caché le cadavre d’une personne victime d’un homicide ou décédée des suites de violences », comme le mentionne le Code pénal. Le 10 août 2021, Femme Actuelle s’était entretenu avec cette mère de famille de 44 ans. Interrogée sur sa relation avec le suspect numéro dans l’affaire Jubillar, cette dernière avait affirmé qu’ils étaient tombés amoureux lors d’une battue citoyenne et qu’ils ne s’étaient plus jamais quittés.

« J’ai la conscience tranquille »

« C’est le meilleur homme que j’ai rencontré dans ma vie », nous confiait-elle en août dernier. Maman de deux enfants, âgés de 24 et 16 ans, Séverine Longhini avait trouvé une épaule réconfortante en la personne de Cédric Jubillar. Ensemble, le couple tente de retrouver goût à la vie : « Je lui ai redonné le sourire. Il a commencé à s’occuper de sa maison à nouveau, à reprendre les choses en main », expliquait-elle. Le 18 juin, le mari de Delphine Jubillar est placé en détention provisoire pour « meurtre sur conjoint », mais Séverine ne vacille pas. Si certains la soupçonnent de complicité, celle-ci se défend : « J’ai prêté serment (…) Je n’ai rien à cacher. Je n’ai rien à me reprocher, j’ai la conscience tranquille », nous avait-elle confiés.

Au cours de l’interview, la nouvelle compagne de Cédric Jubillar était revenue sur son histoire d’amour avec le détenu : « On s’entendait tellement bien que oui, c’est vrai, on parlait de projets futurs », expliquait-elle à Femme Actuelle. Quelques jours après leur coup de foudre, le père de famille lui propose de s’installer rue Yves Montand, dans la maison qu’il occupait avec sa femme : « J’ai dit non. Je ne voulais pas habiter chez lui lorsqu’il me l’a proposé, je lui ai dit tout de suite que c’était hors de question. » Interrogé par nos confrères de BFMTV, Me Alexandre Martin, avocat de Cédric Jubillar, a déclaré : « Je n’ai aucune idée des raisons de cette garde à vue. »

Source: Lire L’Article Complet