Jean Castex dépassé : ces ministres qui osent lui tenir tête

Jean Castex doit-il taper du poing sur la table ? Le Monde liste ces ministres qui enchaînent les sorties et qui remettent en cause l’autorité du Premier ministre. De Gérald Darmanin en passant par François Bayrou, la liste est longue !

Jean Castex n’est pas au bout de ses surprises. Le Premier ministre est plus que jamais obligé d’intervenir après les nombreuses sorties de ses ministres et qui lui tiennent tête. Dans un papier paru ce jeudi 17 septembre, nos confrères du Monde font la liste de ces politiques qui osent s’affranchir des règles et ainsi faire comme beau leur semble. Il faut dire que le président de la République s’est entouré de fortes personnalités pour ce nouveau gouvernement annoncé en juillet dernier. A l’Intérieur, on retrouve Gérald Darmanin qui a utilisé le terme “ensauvagement” pour parler de l’insécurité, ce qui n’a pas plu à son collègue de la Justice, Eric Dupont-Moretti.

Après plusieurs tacles par médias interposés, c’est Emmanuel Macron en personne qui a sonné la fin de la récréation lors d’une conférence. “Un ministre tienne tête au chef du gouvernement, cela crée un précédent,” a d’ailleurs estimé une source au Monde. Si la polémique s’est calmée, celui qui vient d’épouser Rose-Marie agace toujours, si bien que certains de ses collègues aimeraient qu’il change sa façon de parler jugée trop familière. Outre ces deux ministres qui ont donné du fil à retordre à Jean Castex, on retient aussi Barbara Pompili ou François Bayrou, récemment nommé haut-commissaire au plan.

L’affront de François Bayrou

C’est par un soutien discret à Aurore Bergé dans la course à la présidence du groupe LREM à l’Assemblée nationale révélé par Les Echos que Barbara Pompili a pu agacer Jean Castex. En effet, le candidat préféré de Matignon et de l’Elysée était Christophe Castaner assure Le Monde. Et il y a le cas François Bayrou qui avant même d’être nommé haut-commissaire au plan voulait être rattaché à l’Elysée et non au Premier ministre Jean Castex. “Mon interlocuteur premier, c’est le président“, a-t-il lancé dans le Journal du Dimanche ce dimanche 13 septembre, et pourtant… c’est à Matignon qu’il est rattaché !

Crédits photos : Michael Baucher / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet