Jean-Louis Aubert : les spectateurs de son concert évacués en urgence

Jean-Louis Aubert et 5 000 spectateurs ont eu une petite frayeur le mardi 26 octobre 2021 près de Bordeaux ! En effet, ils ont été obligés d’évacuer la salle de spectacle dans laquelle l’artiste était en train de jouer, selon les informations de Sud-Ouest.

  • Jean-Louis Aubert

Ils étaient censés passer une soirée exceptionnelle. Depuis le 14 octobre 2021 et ce, jusqu’au 22 mars 2022, Jean-Louis Aubert est en tournée partout en France. Après la sortie de son album Refuge, en 2019, le chanteur n’avait pas revu son public, à cause de la crise sanitaire. Enfin, il peut retrouver ses fans, venus en nombre le voir en concert. Le mardi 26 octobre, il était à l’Arkéa Arena, à Floirac, près de Bordeaux. Mais alors que le show battait son plein depuis trois quarts d’heure, le chanteur de 66 ans a été contraint de tout arrêter, selon les informations de Sud Ouest, révélées le jeudi 28 octobre. 5 000 spectateurs ont ainsi été obligés d’évacuer la salle de spectacle en urgence, à « la suite d’un incident ». Les fans devaient alors « évacuer le bâtiment », et ce, « calmement ». Ainsi, chaque spectateur est sorti tranquillement, sans mouvement de foule ni blessé.

Jean-Louis Aubert n’a pas annulé le show !

Selon les représentants de l’Arkéa Arena, « une erreur humaine est à l’origine du déclenchement ». Ils ont également averti Jean-Louis Aubert « que tout danger était écarté ». Ainsi, l’artiste a décidé de ne pas annuler sa représentation et a repris son spectacle, pour le plus grand bonheur de ses fans qui ont pu entendre les meilleurs tubes du groupe Téléphone. Des chansons aux thèmes variés, comme l’expliquait le chanteur lui-même le 16 février 2021, au micro d’Europe 1 : « J’ai des chansons qui parlent de la mort, des chansons qui parlent de l’ami perdu. Ou au contraire des chansons aussi pleines de vie qu’on écoute pour se remettre en route ». Et Jean-Louis Aubert est heureux d’avoir pu retrouver les chemins des salles de spectacle, lui qui a assez mal vécu le confinement, comme il l’indiquait au Progrès le 19 mars 2020 : « Chaque jour est différent, j’ai dû pas mal modifier mes projets : je voulais descendre à Lyon, tenir compagnie à des gens hospitalisés, rouler de nuit. Mais on s’adapte à la situation, c’est la seule solution. J’envisageais aussi de rendre visite à ma mère, à Cannes », confiait-il. Comme tous les artistes, mais aussi tous les Français, la crise sanitaire a laissé des traces.

Source: Lire L’Article Complet