Jean-Luc Lahaye traqué par des féministes : son passé judiciaire le rattrape

A l’affiche d’un festival dans les Hauts-de-France, Jean-Luc Lahaye a vu son concert être annulé. La raison ? Son passé judiciaire et la mobilisation d’associations féministes.

Le public de Jean-Luc Lahaye n’a pas dû apprécier. Attendue au Fabu’Loos Music Food Truck Festival de Loos (Hauts-de-France) le 24 septembre, la star des années 80 a été déprogrammée. L’annonce de son concert a en effet provoqué un tollé sur Facebook. « Vous n’avez pas honte d’inviter un pédocriminel ? », « La ville va encore avoir une belle image… », « Gardez vos jeunes filles près de vous !« , pouvait-on lire parmi les commentaires cités par Le Figaro.

Face à la pression d’associations féministes sur les réseaux sociaux, le concert a donc été annulé. La ville a annoncé que l’une des sociétés organisatrices de la manifestation, Divan Production, avait pris cette décision. De son côté, la mairie de Loos a indiqué que « l’artiste est finalement indisponible », ajoutant être « désolés si l’information a pu heurter certaines personnes« .

Jean-Luc Lahaye condamné pour corruption de mineure

Jean-Luc Lahaye (68 ans) voit ainsi ressurgir son passé judiciaire : en 2015, il a en effet été condamné à un an d’emprisonnement avec sursis pour « corruption de mineure », après avoir incité une ado de 14 ans à avoir des échanges sexuels en ligne. Huit ans plus tôt, il avait déjà écopé d’une amende de 10 000 euros pour des relations intimes avec une mineure de 15 ans.

Ce qui ne l’avait pas empêché de se produire l’an dernier à Haubourdin, tout près de Loos. « Il avait fait salle comble et cela n’avait pas du tout fait polémique !, se souvient Stéphane Lelièvre, l’un des co-organisateurs dans La Voix du Nord. Il était dans le coin, c’était l’occasion de faire grossir ce festival. Je suis évidemment contre tout ce qui est en dehors de la loi. Mais est-ce qu’on est condamné à vie alors qu’il a purgé sa peine ?« 

Crédits photos : Denis Guignebourg / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet