Jean-Pierre Pernaut : cet hommage symbolique à son frère disparu Jean-François

Il y a quatre ans, Jean-Pierre Pernaut perdait son frère, Jean-François. Le journaliste a rendu hommage à ce dernier d’une façon bien particulière.

Ces dernières années n’ont pas été les plus faciles pour Jean-Pierre Pernaut, qui annonçait le 15 septembre dernier son départ du 13 heures de TF1 après plus de 30 ans de bons et loyaux services. Non, en 2018, le présentateur apprenait être atteint d’un cancer de la prostate après un examen de routine chez son urologue, et avait été contraint de céder temporairement sa place au pupitre du JT pour se faire opérer. Deux ans plus tôt, en 2016, Jean-Pierre Pernaut avait perdu à quelques semaines d’intervalle sa mère, Françoise, âgée de 102 ans, puis son frère, Jean-François, éminent médecin de 74 ans. "C’est avec une immense tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Jean-François Pernaut. Il aura été pendant plus de 25 ans l’emblématique Doc des Gothiques d’Amiens et un ami pour toutes celles et ceux qui gravitent autour du hockey amiénois", déclaraient les propriétaires du club sur Facebook. Quatre ans après la mort de ce dernier, le présentateur a donné son accord pour un bel hommage : la maison de Jean-François Pernaut va devenir un centre médical dédié au handicap, baptisé "Espace Pernaut". "Les trois maisons ont été achetées au prix des domaines", explique Eric Jullian, directeur du futur centre, dans les colonnes du Parisien. "C’était un crève-cœur pour la veuve de Jean-François Pernaut de s’en séparer. Une de leurs filles est médecin et s’est montrée sensible à notre démarche. Avec l’accord de la famille, dont celui du frère, Jean-Pierre, le lieu sera baptisé Espace Pernaut. J’espère qu’ils viendront à l’inauguration", a indiqué celui-ci.

Un projet pour l’accompagnement des personnes handicapées

L’ancienne demeure de Jean-François Pernaut, qui lui servait également de cabinet médical, accueillera en son sein une association d’entre-aide aux personnes cérébro-lésées après un accident vasculaire cérébral ou un accident de la route. "Ce projet va leur permettre de tester leurs capacités à vivre seuls en semi-autonomie. Des éducateurs iront les voir chaque jour, une fois par semaine ou une fois par mois", explique Eric Jullian sur ce projet qui devrait voir naître, à terme, des studios équipés que pourront louer des personnes handicapées. Un hommage qui contribue encore un peu plus à renforcer le lien entre la famille Pernaut et la ville d’Amiens.

Source: Lire L’Article Complet