Jean-Pierre Pernaut pointe du doigt “l’incohérence des décisions” du gouvernement sur le coronavirus

A quelques heures de l’interview du Président Emmanuel Macron prévue mercredi 14 octobre sur TF1 et France 2, Jean-Pierre Pernaut a pointé du doigt les “l’incohérence des décisions” dans son journal télévisé du jour.

  • Jean-Pierre Pernaut
  • Emmanuel Macron

Quand Jean-Pierre Pernaut, s’interroge, il le fait savoir. Et quand Jean-Pierre Pernaut en a marre… et il le fait aussi savoir. Après d’importants soucis de santé dus à son cancer, un confinement forcé pendant la crise du coronavirus et un départ (presque) surprise annoncé pour la fin de l’année, le célèbre présentateur du journal télévisé de TF1 profite de ses derniers mois à la tête de l’émission. Jamais avare de coups de gueule ou plutôt, de transitions révélatrices entre deux sujets, Jean-Pierre Pernaut n’a pas hésité à adresser (une nouvelle fois) un petit tacle discret au gouvernement. Le sujet, cette fois-ci ? L’interview d’Emmanuel Macron mercredi 14 octobre 2020 et les nouvelles mesures annoncées dans la foulée pour lutter contre la propagation de la Covid-19. En effet, le chef de l’Etat s’exprimera à nouveau sur la crise sanitaire lors d’un entretien accordé à TF1 et France 2 face à Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix, et ce alors que la deuxième vague du coronavirus déferle sur l’Hexagone.

“On continue tous les matins et tous les soirs à s’entasser dans le métro”

Consignes sanitaires, nouvelles mesures gouvernementales… Selon Le Monde, plusieurs options sont “sur la table.” Parmi elles : un couvre-feu nocturne, le retour au télétravail ou la régulation des transports. Le but, pour l’éxécutif ? Éviter un reconfinement général, provoquer un électrochoc et tracer une perspective sur le long terme. A quelques heures de l’entretien fatidique, Jean-Pierre Pernaut a ainsi pointé des éléments qu’il juge contradictoires en lançant un sujet sur “l’incohérence des décisions” gouvernementales. “Pour l’instant on s’interroge sur le couvre-feu, ce serait une catastrophe aussi pour le monde du spectacle”, commence Jean-Pierre Pernaut. “L’intervention du président de la République sera importante tout à l’heure car l’épidémie continue à progresser […] le couvre-feu concernerait également l’Ile-de-France, mais pourquoi un couvre-feu alors que pour des raisons économiques, on continue tous les matins et tous les soirs à s’entasser dans le métro ?Jean-Pierre Pernaut n’a décidément pas dit son dernier mot.

A lire aussi : Emmanuel Macron : la condition imposée par TF1 à l’Elysée pour son interview sur la crise sanitaire

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet