"J’étais l’homme à abattre" : Laurent Ournac blessé et humilié par des animateurs, il balance sur ce "panier de crabes" qu'il ne supporte pas

Connu pour son rôle de Tom dans Camping Paradis, il y a quelques années, Laurent Ournac s’est essayé à l’animation dans « Danse avec les stars » sur TF1, une expérience catastrophique.


Il ne voudrait revivre ces instants pour rien au monde. Alors qu’il a été candidat en 2014 aux côtés de la danse Denitsa Ikonomova, la production de « Danse avec les stars » a voulu donner la chance à Laurent Ournac de devenir l’animateur de l’émission. Une proposition acceptée avec joie par le comédien, qui voit là une opportunité sur la première chaîne. Mais malheureusement, l’expérience ne va pas du tout être concluante.

S’il a bénéficié du soutien de Sandrine Quétier à ses côtés, tout le long de l’aventure, le reste s’est transformé en véritable enfer pour ce dernier. Critiques virulentes sur les réseaux sociaux, moqueries, durant cette saison les détracteurs, connus ou non, de Laurent Ournac s’en sont donné à cœur joie. Très blessé par la situation le comédien a d’ailleurs quitté l’aventure de l’animation dès la fin de cette saison en 2016.

Invité au micro de Sud Radio ce jeudi 1er juillet, l’acolyte de Mimie Mathy est revenue sur cette expérience très marquante, “Quand j’étais animateur, c’était kiffant à faire mais je suis arrivé sans base. On disait que je hurlais et que je parlais trop fort dans le micro alors oui sûrement. Mais venant de la scène, il fallait être un peu entraîné dans l’esprit, donc du coup je parlais fort. D’autres animateurs parlaient fort aussi, peut-être que j’étais l’homme à abattre“. Toujours dans l’incompréhension aujourd’hui, le comédien de métier ne souhaite pas vraiment retenter sa chance “Cette expérience a été quand même un peu compliquée. Je ne me dis pas ‘plus jamais animateur’ mais aujourd’hui je ne me vois pas refaire ça.” au milieu des autres animateurs qu’il qualifie de véritable “panier de crabes”… c’est pour dire !

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet