« J’étais nul » : quand Eric Zemmour travaillait dans la pub

Si tout le monde le connaît comme journaliste politique et désormais (probable) candidat à la présidentielle, Eric Zemmour a aussi eu une vie de publicitaire. Sans grand succès.

Il était encore loin de s’imaginer un destin présidentiel. Omniprésent dans cette précampagne 2022, marquée par son ascension éclair dans les sondages, Eric Zemmour ne s’est pas toujours aventuré sur le terrain politique. Dans les années 80, en plein règne du bling-bling et des pubards, il a en effet travaillé dans une agence de publicité : FCA. Son job ? Concevoir des slogans. Un travail bien moins sulfureux que celui de polémiste, et dans lequel il aura beaucoup plus de mal.

« J’ai été chef de pub. J’étais nul, ça n’a duré que six mois« , reconnaissait-il en 2010 dans un portrait que lui consacrait Le Point. Nouvel échec pour Eric Zemmour, déjà marqué par ses deux ratés au concours de l’ENA, mais début d’une carrière de journaliste : Philippe Lorrain, son patron à FCA, comprend que l’homme n’a pas l’ADN du pubard et le présente à Philippe Tesson. Eric Zemmour entre alors au Quotidien de Paris en tant que stagiaire. Sa plume fait mouche et ne tarde pas à se retrouver dans d’autres titres de presse écrite (Le Figaro, Marianne, Valeurs Actuelles…).

Eric Zemmour, de pubard à candidat en 2022

Cette courte expérience lui sert-elle aujourd’hui ? Des décennies plus tard, Eric Zemmour semble savoir se vendre comme personne : sujet préféré des plateaux télé, l’ex-éditorialiste s’est mué en phénomène politique et littéraire. Avec 164 983 exemplaires écoulés en trois semaines, son livre auto-édité, La France n’a pas dit son dernier mot, a cartonné en librairies pendant qu’il grimpait à 17% dans les sondages, dépassant même Marine Le Pen. Jusqu’à se qualifier au second tour face à Emmanuel Macron ? Avant cela, il lui reste encore des mois de campagne et… un slogan à trouver. Pour lequel il devra être moins « nul » qu’à son époque de pubard.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet