Jo-Wilfried Tsonga, sa femme Noura a vécu l’enfer pendant sa grossesse : « J’ai eu souvent peur »

Mariés depuis 2018, Jo-Wilfried Tsonga et Noura s’apprêtent à accueillir leur deuxième enfant. Une grossesse malheureusement difficile pour l’épouse du tennisman, qui s’est confiée sur Instagram.

Ils font tous les deux face à des challenge aussi beaux que compliqués. Alors que Jo-Wilfried Tsonga tente toujours de retrouver son niveau et vient d’être éliminé au premier tour de Wimbledon, pour ce qui pourrait être sa dernière apparition sur le gazon londonien, son épouse Noura El Swekh vit également des moments éprouvants. Enceinte de leur deuxième enfant, quatre ans après l’arrivée du petit Sugar, elle s’est confiée sur sa grossesse difficile auprès de ses abonnés Instagram.

Que ce soit pour ma première ou ma deuxième grossesse, j’ai passé (je passe encore) de nombreuses heures couchées…, écrit la Suissesse. Des contractions en permanence, des contractions qui m’ont fait passer dans la “case” de menaces d’accouchement prématuré, raconte l’épouse du tennisman tricolore, qui montre au passage son joli baby bump en photo à 36 semaines de grossesse.

Ce qui n’empêche par Noura de positiver : “J’ai eu souvent peur, j’ai stressé, j’ai pleuré, j’ai dû accepter qu’être enceinte est un grand challenge pour mon corps et faire le “deuil” de la grossesse rêvée qui semble parfois si facile pour d’autres femmes. Mais ça c’est la vie et bien sur qu’elle est merveilleuse, je mesure la chance que j’ai de pouvoir donner la vie et j’aime profondément ça, ajoute-t-elle.

https://www.instagram.com/p/COvqjldg0pK/

A post shared by n o u r a (@nouninoun)

L’arrivée du bébé va influer sur l’avenir de Tsonga dans le tennis

Jo-Wilfried Tsonga préfère lui aussi voir les choses du bon côté. Après sa défaite à Wimbledon, le Manceau de 36 ans a reconnu que l’arrivée d’un nouveau bébé dans sa vie allait influer sur son futur de tennisman, déjà compromis par de multiples blessures. “Je vais continuer à travailler, je suis encore motivé pour ça, j’ai envie de revenir ici et d’être un peu meilleur la prochaine fois. Après, ce n’est pas sûr que j’y parvienne. Je vais avoir un deuxième enfant, ce qui va me prendre beaucoup d’énergie“, a-t-il confié.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet