Johnny Hallyday généreux : cette drôle d’anecdote au sujet d’une moto

Dans le livre Johnny Hallyday et ses anges gardiens : la vérité enfin dévoilée publié chez Casa éditions, son secrétaire particulier révèle l’étonnante histoire d’une moto, une Harley.

Le 9 décembre 2017, un cortège de motos suivait le convoi funéraire de Johnny Hallyday. Quasiment trois ans après sa mort, ses secrétaires particuliers rendent hommage au biker au grand cœur dans le livre de Laurent Lavige Johnny Hallyday et ses anges gardiens : la vérité enfin dévoilée publié chez Casa éditions. L’un d’eux, Sacha Rhoul, raconte leur virée shopping chez Harley-Davidson. Il n’avait rien demandé, bien au contraire, pourtant il a été bien gâté par le rockeur. « Johnny était un homme très, sûrement trop généreux ! », débute-t-il dans l’ouvrage avant de raconter son anecdote. « Un jour, il me demande de déposer devant un magasin de motos Harley-Davidson, place de Clichy. Je le dépose et l’attends dans la voiture. Il revient trente minutes plus tard et me demande de l’accompagner à l’intérieur et d’essayer une moto. Je monte dessus, je la trouve super et il me dit : ‘bon bah maintenant tu te démerdes parce qu’elle est à toi’ », se souvient Sacha Rhoul.

Jusqu’ici le secrétaire particulier du père de David, Laura, Jade et Joy avait toujours tout fait pour ne « pas passer pour un profiteur » et refuser les cadeaux de son patron. Mais, cette fois-ci, c’était impossible de dire non. « Ses largesses me gênaient plus qu’autre chose. Il le savait, mais là, il m’avait mis devant le fait accompli : ‘Elle est à toi, elle est à ton nom’ », raconte le secrétaire particulier de l’artiste. Johnny Hallyday était du genre à tout donner à ceux qu’il aimait. Au point que certains auraient tenté d’en profiter.

Il « arrosait tout le monde »

Le genre de profil qu’aurait essayé d’écarter Laeticia Hallyday à la fin de la vie de son mari. Lors de son dernier road-trip à moto en 2016, Pierre Billon assure qu’il « n’était plus question que Johnny arrose tout le monde ». « L’époque des pique-assiettes, que j’ai connue avec lui dans les années 1980, était terminée grâce à Laeticia. Et si elle avait aidé Johnny à faire son casting pour ce road-trip, c’est aussi parce qu’elle savait que nous étions des types réglo, qui ne feraient pas n’importe quoi. (…) Si Johnny réglait le dîner du lundi, il ne payait plus de la semaine », avait confié le musicien à Paris Match en octobre dernier.

Article réalisé avec l’agence 6Médias

Source: Lire L’Article Complet