Jonathann Daval en pleurs, le geste très émouvant de la mère d'Alexia en plein procès

Ce mercredi 18 novembre s’est tenu le troisième jour du procès de Jonathann Daval, qui comparait pour le meurtre de son épouse Alexia Daval devant les assises de Haute-Saône à Vesoul. Appelée à témoigner à la barre, la mère de la victime, Isabelle Fouillot a ému l’assistance.

Intense émotion devant les assises de Haute-Saône à Vesoul ce mercredi 18 novembre. Au cours du troisième jour de procès de Jonathann Daval, qui comparaît depuis lundi 16 novembre pour le meurtre de sa femme Alexia Daval, les parents de la victime ont été invités à témoigner. Ulcérée d’entendre les déclarations de la défense qui ont présenté sa fille comme “dominante voire humiliante” avec son mari, Isabelle Fouillot a confié à la barre être venue pour “défendre la mémoire” de sa fille, rapportent nos confrères de BFMTV.

Face à un Jonathann Daval en pleurs, la mère de famille a tenir à lire une lettre écrite par Alexia à son époux le jour de la Saint-Valentin, fête des amoureux. Un témoignage de l’amour que pouvait porter sa fille à son mari. “Mon Valentin, tu es mon amant mon confident. Tu m’es indispensable. Trois mots peuvent résumer cela : je t’aime.” Une jolie déclaration qui se concluait par ses mots : Si tu m’aimes, prends soin de moi.” Une phrase qui résonne avec douleur.

“Sois un homme, prends tes responsabilités”

L’informaticien de 36 ans, dont l’attitude manipulatrice avait intrigué les enquêteurs, avait fini par avoué le meurtre une première fois, puis évoqué “un complot familial” avant de finalement reconnaître lors d’une confrontation avec ses beaux-parents, puis d’une reconstitution, qu’il était bien le seul coupable de la mort de son épouse. Ce mercredi 18 novembre, Isabelle Fouillot a imploré son gendre de dire “juste la vérité, lui lançant, très émue : “Sois un homme, prends tes responsabilités car nous, on souffre et ta famille souffre aussi.” Jonathann Daval encourt la réclusion à perpétuité.

Crédits photos : Bruno Grandjean / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet