Josh O'Connor : "Charles et Diana n'avaient juste pas la bonne manière de s'aimer"

Ils sont les stars de la saison 4 de The Crown. Emma Corrin dans le rôle de Diana Spencer, future princesse de Galles. Josh O’Connor dans le costume du prince Charles, fils aîné d’Elizabeth II. On les a recontrés via Zoom avant la diffusion tant attendue de la série sur Netflix.

Madame Figaro. – Quelle a été votre première réaction quand on vous a offert le rôle ?
Emma Corrin. –
Josh peut vous dire mieux que moi quelle a été ma réaction, il était là quand on m’a proposé le rôle ! Dans mes souvenirs, je suis restée muette quelques secondes, je n’arrivais pas à y croire…
Josh O’Connor. – Je peux vous dire que cet instant était un épisode de The Crown à lui-même. C’était tellement théâtral ! (Rires) Emma est arrivée, on savait tous alors qu’elle avait le rôle, mais personne n’arrivait à lui dire. Les gens chuchotaient : “Devrais-je lui dire ?” et “Non, moi je vais lui dire”… De mon côté, tout s’est passé de façon très banale. Mon agent m’a appelé et m’a demandé “tu veux le rôle ?”, question à laquelle j’ai répondu “oui”.

Emma, vous ressemblez énormément à Lady Diana dans la série. Aviez-vous l’habitude d’être comparée à elle avant la série ? Au-delà du physique ?
Emma Corrin. – Je n’avais jamais été comparée à Diana avant d’être castée pour The Crown, je vous assure. En réalité, les gens me disaient très souvent que je ressemblais à Jodie Foster jeune… Côté personnalité, je crois que je suis comme elle un peu décalée. Diana faisait souvent des blagues absurdes.
Josh O’Connor. – Non, elle n’a absolument rien de Diana…
Emma Corrin. – Ce qui est sûr, c’est que j’aimerais avoir sa force ; Diana avait cette ténacité que j’admire beaucoup.

“The Crown” saison 4, la bande-annonce

“C’est une drôle de responsabilité de jouer Diana”

Et vous Josh, avez-vous quelques points communs avec Charles ?
Josh O’Connor. – Mes oreilles, je suppose (Rires). Plus sérieusement, non, je ne crois pas. Quoique, il adore jardiner, et j’aime ça aussi. Peut-être que je me retrouve aussi dans son engagement pour l’environnement.

Il existe une montagne d’interviews filmées et de documentaires sur Charles et Diana, et plus généralement sur les Windsor. Y a-t-il une vidéo en particulier que vous avez vu et revue pour parfaire votre personnage ?
Emma Corrin. – J’ai beaucoup visionné Diana: In her Words sur Netflix. C’est d’ailleurs le seul documentaire que j’ai regardé parce que tout ce qui est dit dedans vient de Diana elle-même. Mais si vous parlez d’extrait vidéo, alors celui que j’ai le plus décortiqué est celui de l’interview de Diana et Charles après leurs fiançailles, que l’on joue dans la série.
Josh O’Connor. – Je me suis aussi repassé de nombreuses fois cette scène bien précise. Mais je n’ai pas passé mon temps à me nourrir de documentaires. Nous avons aussi essayé d’être créatifs.

Emma, vous incarnez l’une des femmes les plus populaires de la deuxième partie du 20e siècle. C’était beaucoup de pression pour une jeune actrice ?
Emma Corrin. –
Assez, oui. Diana est une icône, et une icône encore assez intouchable. Il a fallu que je l’imagine en dehors de ce monde dans lequel elle est idolâtrée, que j’essaie de la comprendre dans son quotidien. C’était une drôle de responsabilité. Mais je me suis surtout raccrochée au script, magnifiquement écrit par Peter Morgan (le scénariste de la série, NDLR). Il a romancé cette histoire à merveille, et comme lui j’ai donné ma propre interprétation à mon personnage et à son histoire, loin du mimétisme que certains attendent sans doute.

Lady Diana et le prince Charles lors de leur cérémonie de mariage à la cathédrale St Paul. (Londres, le 29 juillet 1981.)

Lady Diana et le prince Charles sur les pistes de ski en Suisse. (Klosters, le 7 février 1986.)

Lady Diana et le prince Charles dansant lors d’une soirée, pendant leur tournée officielle en Australie. (Melbourne, le 1er octobre 1985.)

Lady Diana et le prince Charles lors de l’ouverture officielle du Parlement. (Londres, le 6 novembre 1984.)

“Diana avait vraiment une façon particulière de bouger la tête”

Vous interprétez une icône de l’Angleterre et un prince qui sera bientôt roi. Appréhendez-vous la réception du public ?
Josh O’Connor. – Si les gens disent que je suis très loin du prince Charles, je crois que je survivrai. J’ai toujours pensé que ce n’était pas mon boulot d’acteur d’être sa réplique parfaite. Ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on m’a demandé. Dans son interprétation, Emma va par exemple bien plus loin que ce qu’était Diana en réalité, et tant mieux, ce ne serait vraiment pas intéressant sinon.

Y-a-t-il une spécificité de vos personnages que vous êtes particulièrement fiers de maîtriser ?
Emma Corrin. – J’avoue avoir été particulièrement satisfaite quand j’ai réussi à combiner la voix et les manières de Diana. Elle avait vraiment une façon particulière de bouger la tête en fonction de ce qu’elle était en train de dire. J’ai essayé de comprendre quand elle le faisait et pourquoi, et de le maîtriser non seulement de façon isolée mais aussi dans le contexte de l’histoire.
Josh O’Connor. – De mon côté, je crois avoir réussi à transmettre cette antithèse entre le pouvoir et l’insécurité. Je trouve ça passionnant qu’une personne qui hérite du rang le plus élevé au monde – être le futur roi d’Angleterre c’est quand même quelque chose ! – puisse se sentir si incompris, inaudible, mal à l’aise. C’était difficile à saisir.

“Dans la vraie vie, je ressemble plutôt à Harry”

Buckingham, Kensington, Balmoral, Highgrove… Après les somptueuses résidences, les voitures rutilantes, les vêtements sur-mesure et les couverts en or, votre retour à la vie normal a dû vous sembler bien triste…
Emma Corrin. – Surtout que le confinement est arrivé juste à la fin du tournage, on ne s’était pas vraiment préparés à se quitter si soudainement !
Josh O’Connor. – Passer tout ce temps dans ces demeures incroyables et rentrer ensuite dans son petit appartement du nord de Londres, ça fait vraiment un effet bizarre. Il n’y a plus de Rembrandt au mur, quoi.

Avec quel membre de la famille royale avez-vous le plus de points communs en réalité ?
Josh O’Connor. –
C’est aujourd’hui très dur de m’imaginer dans un autre costume que celui de Charles aujourd’hui. Mais dans la vraie vie, je ressemble plus à Harry.
Emma Corrin. – Non c’est plutôt moi, Harry.
Josh O’Connor. – Non, c’est moi.
Emma Corrin. – C’est vrai que tu as ce côté insolent et provoc’. Alors moi ce serait le prince George. J’adore son style, ses accords bermudas-chaussettes sont juste parfaits. (Rires.)

Maintenant que vous les connaissez si bien, comment analysez-vous la relation amoureuse chaotique de Charles et Diana ?
Emma Corrin. –
Je pense qu’il y a toujours eu beaucoup d’amour entre eux. L’amour n’est pas toujours une réussite. Parfois, cela veut juste dire que vous n’étiez pas faits l’un pour l’autre.
Josh O’Connor. – Mon analyse c’est qu’ils attendaient la même chose l’un de l’autre, sans être ni l’un ni l’autre équipé pour se l’offrir. Ce qui est tragique, c’est qu’ils étaient tous les deux perdus. Mais je rejoins Emma, je pense qu’il y avait beaucoup d’amour entre eux. Ils n’avaient juste pas la bonne manière de s’aimer.

The Crown, saison 4, sur Netflix à partir du 15 novembre.

Source: Lire L’Article Complet