Juliette Gréco et sa “drôle de tête” : pourquoi la chanteuse avait du mal avec son image

Ce vendredi 23 septembre marque les deux ans du décès de la grande Juliette Gréco. Malgré son immense popularité, la chanteuse ressentait en permanence un vrai manque de confiance en elle, voire un syndrome de l’imposteur.

En 2020, à l’âge de 93 ans, la mythique Juliette Gréco tirait sa révérence. Derrière elle, près de 70 ans d’une incroyable carrière, de rencontres marquantes et de compositions inoubliables avec les plus grands artistes de son époque. Ce vendredi 23 septembre, cela fait deux ans jour pour jour que l’artiste nous a quittés. Éternelle amoureuse, épouse de Philippe Lemaire, le père de sa fille Laurence, puis de Michel Piccoli, avec lequel elle a vécu une histoire compliquée, Juliette Gréco a fini sa vie avec le pianiste Gérard Jouannest, décédé deux ans avant elle, en 2018.

C’est en 1968, après la retraite de Jacques Brel qu’il accompagnait en tournée et pour lequel il composait, que Gérard Jouannest a rencontré Juliette Gréco. Pendant quarante-huit ans, les deux artistes ont été unis à la vie comme à la scène. Pour elle, il a aussi composé des titres inoubliables comme Merci, une déclaration d’amour à son public. Mais, malgré l’amour inconditionnel de son compagnon, et celui incommensurable du public, Juliette Gréco a toujours eu du mal à s’accepter.

Une confiance en berne

En 1986, Juliette Gréco était venue se raconter sur France Culture et expliquait à quel point il était difficile pour elle de se regarder à la télévision. Quand la journaliste Éliane Contini soulignait que ce problème semblait revenir en permanence et qu’elle n’avait pas l’air contente de son physique, la chanteuse lui rétorquait, comme une évidence : « Bah non, j’ai une drôle de tête. » Si elle n’avait pas confiance en elle à cause de son physique, du point de vue professionnel, ce n’était pas non plus la fête : « Je ne m’explique toujours pas pour quelle raison, quand je vais dans une salle, il y a du monde. Je n’explique rien du tout », confiait-elle.

Dans cette même interview, Juliette Gréco rappelait qu’à ses débuts, elle était très loin de faire l’unanimité : « Les gens m’ont reconnue pour une très faible part, et refusée pour une immense majorité. On me jetait des pierres sur les Champs-Élysées et on me regardait comme si j’étais la statue du Commandeur, le monstre du Loch Ness et Lady Macbeth réunis. (…) Je suis scandaleuse. » Mais, au fil d’une carrière exceptionnelle, elle aura su faire changer d’avis tous ceux qui la critiquaient grâce son charisme unique, sa voix envoûtante et ses magnifiques chansons.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !


  • Juliette Gréco

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet