Juliette Gréco : un an après sa mort, ses affaires vendus aux enchères

Le 23 septembre 2020, Juliette Gréco s’éteignait à l’âge de 93 ans. Plus d’un an plus tard, ce sont près de 750 souvenirs de la chanteuse qui vont être mis en vente aux enchères. Des objets personnels et intimes ouverts à tous.

À l’âge de 93 ans, Juliette Gréco a tiré sa révérence, il y a maintenant un peu plus d’un an. Derrière elle près de 70 ans de carrière et de rencontres et compositions avec les plus grands. Et comme l’artiste voyait les choses en grand, la vente aux enchères dédiée à ses objets personnels s’étalera sur trois jours, du 18 au 20 novembre, à la maison de vente Crait-Müller. Le Parisien rapporte 750 lots parmi lesquels des objets de collection mais aussi personnels et intimes de l’interprète de Déshabillez moi.

Sa petite fille Julie-Amour qui évoquait récemment dans les colonnes de Gala la situation financière de sa grand-mère est sa seule ayant droit. « Nous avions parlé du projet de cette vente il y a déjà plusieurs années avec ma grand-mère et avec ma mère, a-t-elle fait savoir à nos confrères. Elle conservait beaucoup de belles choses. Nous avons commencé à archiver ensemble. » Elle a fini le tri et a gardé ce qu’elle voulait. « Pour le reste, j’ai un sentiment partagé : bien sûr, c’est difficile de me séparer de certains objets, a avoué la petite-fille de Juliette Gréco. Mais je suis aussi heureuse que des gens qui aiment ma grand-mère puissent repartir avec un souvenir. »

Un carnet d’adresses en or et un tableau de Serge Gainsbourg

Les fans de l’artiste de Saint-Germain des Prés pourront s’offrir des objets personnels de la chanteuse qui démarrent à 20 euros. Il y a ce tableau de Serge Gainsbourg, la toile de Foujita La petite Gréco au chat, estimée entre 60 000 à 80 000 euros, ou encore ce petit carnet d’adresses de poche de Van Cleef & Arpels, en or, où l’on retrouve les numéros des amis les plus célèbres comme Sagan, Régine, Sacha Distel (2 000 à 3 000 euros). Dans le dressing de Juliette Gréco, un lot de gants blancs en cuir (30 et 50 euros), ou encore une de ses petites robes noires (1 500 et 2 000 euros). Une collection de souvenirs qui sera exposée à l’Hôtel Drouot à partir de ce mercredi 17 novembre.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet