Karine Lacombe s’inquiète : « La 4e vague arrive »

Karine Lacombe était l’invitée de la matinale de RMC ce mercredi 23 juin. Face à Apolline de Malherbe, l’infectiologue a fait le point sur la situation sanitaire et a évoqué la possible arrivée d’une quatrième vague.

C’est une mise en garde dont les Français se seraient bien passée. Après plus d’un an de crise sanitaire et alors qu’Emmanuel Macron a récemment pris la décision de lever certaines restrictions sanitaires, à l’instar du port du masque en extérieur et du couvre-feu, Karine Lacombe a préféré faire preuve de prudence sur les ondes de RMC. Invitée dans la matinale ce mercredi 23 juin, l’infectiologue a évoqué la prévalence du variant Delta sur le territoire : “C’est un variant qui est beaucoup plus contagieux les autres variants qu’on a eus jusqu’à maintenant (…) Nous avions atteint une forme de plafond de verre, mais la quatrième vague arrive“, a-t-elle prévenu, consciente que l’été pouvait “devenir un cauchemar.” Et de nuancer ses propos : “Ce n’est pas parce qu’on a une quatrième vague qu’on va de nouveau vers le confinement ou des mesures de freinage mais les hôpitaux vont avoir affaire à un afflux important de cas.”

Dans ce même entretien, l’infectiologue a expliqué l’importance de la couverture vaccinale : “L’amplification de la couverture vaccinale et l’accomplissement de cette couverture vaccinale avec les deux doses est extrêmement important (…) On voit qu’on a une forte diminution du nombre de cas“, a affirmé Karine Lacombe, et de rappeler qu’il était possible pour les Français de “se faire vacciner sur son lieu de vacances. Et d’alerter : “On est dans une course contre-la-montre, nous n’avons pas le temps de réfléchir.

Karine Lacombe favorable à la vaccination obligatoire

Karine Lacombe a récemment indiqué qu’il ne fallait pas crier victoire face à l’épidémie de Covid-19 : “On a encore les deux pieds dedans“, a-t-elle affirmé dans les colonnes de Libération, et de préciser par la suite dans Le Parisien : “Les plus à risques sont les moins protégés.” La cheffe de service hospitalier des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine a par ailleurs fait savoir qu’elle était “pour l’obligation à toute la populationde la vaccination. “Le vaccin est efficace, son innocuité [est] démontrée, il n’y a aucune raison qu’il y ait encore autant de réticence”, a-t-elle déclaré. Reste à savoir si les Français pétris de doutes se laisseront convaincre…

Crédits photos : VAN DER HASSELT/POOL/SIPA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet