Kate Middleton : découvrez l’histoire de ses boucles d’oreilles incroyables

En voyage officiel en Ecosse, Kate Middleton a de nouveau brillé par son élégance. Une paire de boucles d’oreilles empruntées à Elizabeth II est notamment loin d’être passée inaperçue.

A propos de


  1. Kate Middleton


  2. Elizabeth d’Angleterre

La cote de Kate Middleton a encore grimpé. Toujours plus populaire outre-Manche, au contraire de Meghan et Harry englués dans les polémiques, la duchesse de Cambridge a de nouveau fait étalage de toute sa classe lors d’un voyage officiel en Ecosse. Aux côtés de son époux William, elle a en effet arboré une paire de boucles d’oreilles en saphir qui a attiré tous les regards : celles-ci sont empruntées à la reine Elizabeth II, qu’elle a portées pour la dernière fois il y a 12 ans, en 2009.

Ces bijoux viennent toutefois de beaucoup plus loin. C’est lors d’un voyage officiel au Moyen-Orient en 1979, avec le prince Philip, que la souveraine avait vu l’émir de Dubaï, Rachid ben Saïd Al Maktoum, lui offrir une sculpture en or massif représentant des chameaux et une parure comprenant un collier et ces boucles d’oreilles en saphir. Un ensemble si impressionnant qu’Elizabeth II se serait “exclamée avec stupéfaction” en le découvrant, selon The Queen’s Jewels écrit par Leslie Fields. De retour du Moyen-Orient, Sa Majesté avait ensuite fait raccourcir le collier et demandé une autre paire de boucles d’oreilles crées à partir des pierres restantes.

Son hommage à la reine aux obsèques du prince Philip

Habituées à emprunter des bijoux de la collection royale, la maman de George, Charlotte et Louis avait déjà porté des boucles d’oreilles d’Elizabeth II lors des obsèques du prince Philip. La duchesse de Cambridge arborait une paire en diamants offerte à la souveraine par le roi du Bahrein, à l’occasion de son mariage avec le prince Philip en 1947, accompagnée d’un collier offert à la reine par le gouvernement japonais dans les années 1970. Un symbole fort qui montre encore le lien qui les unit.

Crédits photos : Zuma Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet