Kelly Vedovelli a encore changé de couleur : brune ou blonde, vous préfériez quoi ?

Ce 9 novembre, c’est sur "Barbie girl" que Cyril Hanouna l’a accueillie dans TPMP. Kelly Vedovelli a fini par renoncer au brun pour le blond, la couleur de cheveux qui l’a fait connaître.

La transformation n’aura été que de courte durée pour Kelly Vedovelli. Le 12 octobre dernier, la chroniqueuse de Cyril Hanouna avait surpris tout le monde et s’était présentée dans TPMP avec une nouvelle couleur de cheveux inédite… la sienne, au naturel !

Du brun au blond en un mois seulement

“On ne l’a pas reconnu. Ce n’est pas une perruque, ce sont ses vraies cheveux, elle sera comme ça pendant un bon bout de temps” avait à l’époque garanti son patron, ravi de ce coup de fraicheur, se moquant même qu’il s’agissait d’un “nouveau look pour une nouvelle vie”. Et pourtant, la starlette de 30 ans a encore fait des siennes, chez le coiffeur. Ce 9 novembre, c’est bien en blonde platine qu’elle est intervenue dans l’émission quotidienne de C8.

La jolie fidèle au blond avait même assorti ses cheveux de bimbo à une tenue rose bonbon, pour un  effet 100% Barbie ! Alors forcément, la production ne s’est pas gênée pour envoyer la chanson culte “Barbie girl” du groupe Aqua pendant le programme. Un titre sur lequel Kelly Vedovelli a chanté et dansé, très en joie.

Sur la Toile, l’ancienne et la nouvelle couleur de Kelly Vedovelli lui ont évidemment attiré des commentaires. Il faut dire que la collègue de Benjamin Castladi avait vraiment convaincu au naturel, pendant quelques semaines. De fait, quelques internautes et fans se sont demandés à quoi était dû ce revirement si soudain.

“Avant c’était une fille qui se décolorait les cheveux”

D’autant qu’il y a à peine un mois, Kelly Vedovelli se félicitait de ses cheveux. Elle avait avoué face caméra : “je rejoins ce que dis Malika (Menard, qui présentait ce soir son livre “Fuck les complexes”, sur l’acceptation de soi); dans le sens où je me sentais vraiment pas bien dans ma peau et j’avais envie de me retrouver”. Elle pouvait enfin dire : “Bah c’est moi, avant c’était une fille qui se décolorait les cheveux et là se sont mes cheveux”. Ne dit-on pas “souvent femme varie, bien fol est qui s’y fie” ?

Source: Lire L’Article Complet