Koh-Lanta, Les Armes Secrètes : Vincent, au bord des larmes, piège magistralement Laure

Inquiet à cause du tirage au sort pour les destins liés, Vincent peut respirer depuis que Laetitia, son binôme, a trouvé un collier d’immunité. Il doit cependant jouer la comédie jusqu’au conseil. Un rôle qu’il tient absolument à merveille !

Vincent Koh-Lanta, Les Armes secrètes

Laure Koh-Lanta, les Armes secrètes

Ce vendredi 7 mai, les téléspectateurs de Koh-Lanta, Les Armes Secrètes, ont rendez-vous avec un épisode complètement fou, comme c’est souvent le cas lors des épreuves des “destins liés”. Le hasard a été très clément envers Thomas : ciblé par de nombreux aventuriers, l’acolyte de Myriam, Mathieu et Shanyce, tous éliminés, s’est retrouvé avec Maxine, une candidate appréciée, qui pourrait l’aider à passer entre les balles. Pour Vincent et Laetitia, c’est beaucoup plus compliqué : le hasard a réuni deux jaunes, et fait d’eux une ciblé privilégiée par les autres candidats.

A voir son comportement hagard, un peu déprimé, Vincent semble comprendre que ses jours sont comptés. A moins que… Laetitia, sentant le souffle de l’élimination sur sa nuque, a trouvé, peu avant l’épreuve d’immunité, un “collier instantané”, qui peut donc sauver le binôme. Si elle n’a d’abord rien dit à Vincent, pour ne pas le déconcentrer avant l’épreuve fatidique, elle lui a finalement tout avoué, avec une consigne : jouer la comédie jusqu’au conseil. Un rôle dans lequel Vincent a pris beaucoup de plaisir.

Je me surprenais

Pendant les heures précédant le conseil, le jeune homme a continué de chercher un collier, ou au moins de faire comme si, avec beaucoup de maîtrise. Mais la palme, le moment le plus fou de son jeu d’acteur, c’est quand il a confié ses craintes à Laure. En retour, l’agricultrice lui confie qu’elle compte voter contre Laetitia, et donc, indirectement, contre lui. “Je ne peux pas t’en vouloir”, glisse-t-il, avec une petite voix, avant de feindre de fondre en larmes et d’être consolé par Laure, qui le prend dans ses bras.

Un jeu de dupes à la fois génial et sournois. “Franchement, j’ai même honte quoi, rigole plus tard Vincent face caméra. Laure, elle m’a carrément pris dans ses bras ! Je crois que je joue bien. Je joue trop bien. Même moi, je me surprenais, j’avais les larmes qui montaient, conclut-il, mort de rire. Et un César pour Vincent !

Source: Lire L’Article Complet