"Koh-Lanta" : sanctionnée par la production, une ancienne candidate décide de saisir la justice !

Sanctionnée pour manquement aux règles de confidentialité, une ancienne candidate de Koh-Lanta a décidé de poursuivre la production de Koh-Lanta.

Alors que la finale de Koh-Lanta, les armes secrètes, vient tout juste de prendre fin dans le bruit et la discorde, une autre polémique est en train de scintiller autour de la production du programme phare de survie de TF1. En effet, Carole Collado, qui a participé en 2020 à l’édition Les 4 Terres, a décidé de poursuivre ALP, société d’Alexia Laroche-Joubert. Lors de cette cuvée, la candidate avait intégré la tribu représentant le sud de la France. Mais elle décide de saisir la justice car selon elle, elle n’aurait pas été rémunérée comme il se doit. En effet, lors de Koh-Lanta, les participants reçoivent dédommagements et primes, comme celle liée à la confidentialité. Et à l’instar d’autres candidats, Carole Collado n’aurait pas perçu cette dernière. La production lui reprocherait de ne pas avoir respecté les clauses du contrat qui la liait à l’émission. En désaccord, l’ancienne aventurière aurait ainsi décidé de saisir le conseil des prud’hommes afin d’intenter une action en justice contre la production de Koh-Lanta.

La production de Koh-Lanta répond aux accusations

La production nous dit qu’il y a eu des fuites mais sans nous apporter de preuves. Seul le nom de Marie-France était sorti dans la presse belge quelques mois avant la diffusion mais c’est son problème et pas le mien, je veux ma prime. Je ne peux pas laisser passer ça et j’ai fait appel à un avocat“, a-t-elle raconté à nos confrères de TV Mag.

Contactée par Purepeople.com, la société de production ALP a confirmé avoir des preuves contre certains aventuriers concernant ce manquement aux règles de confidentialité : “Contractuellement les aventuriers sont solidaires de la confidentialité de leur participation et du contenu de la saison. Il y a eu une première fuite qui a vu le participant de ladite fuite privé de sa prime. Un rappel des clauses de confidentialité a alors été adressé à tous les autres. Malheureusement, les clauses n’ont pas été respectées ensuite. Nous avons des preuves qu’il y a eu non-respect de la confidentialité par certains aventuriers. Nous ne donnerons pas les noms des aventuriers n’ayant pas respecté la clause de confidentialité pour qu’il n’y ait pas de représailles contre les fautifs mais les aventuriers peuvent venir consulter ces preuves s’ils le souhaitent”.

À voir aussi : Stéphane Plaza évoque cet accident qui aurait pu changer sa vie à tout jamais

Source: Lire L’Article Complet