L' abonnement en supermarché, un bon plan ou une incitation à consommer davantage?

Après les films et les séries sur abonnement, voici la grande distribution. Carrefour emboîte le pas au groupe Casino et propose à ses clients un abonnement mensuel payant, en échange de réductions sur tout ou une partie des articles en magasin.

Restez informée

10 à 15% de réductions sont proposés sur tout ou partie des produits, pour un abonnement mensuel entre 5,99€ et 9,90 € selon les enseignes.

“Il est rapidement rentabilisé”: Nathan Gailly, expert de la grande distribution et responsable du blog Marketing PGC

L’abonnement peut être assez rapidement rentabilisé si le consommateur fait toujours ses courses dans la même enseigne. Après, il faut bien calculer pour s’y retrouver. Ainsi, chez Carrefour, il faut dépenser 40 euros de produits de marques distributeurs pour bénéficier en caisse de 15% de réductions. Sachant que les foyers dépensent en moyenne 385€* par mois pour leurs courses, cela est facilement atteignable. De plus, ces abonnements sont sans engagement. Si l’offre ne convient pas, le client peut résilier quand il le souhaite. Côté enseignes, c’est un moyen de fidéliser la clientèle et de tenir la concurrence à distance. En outre, un client abonné pourrait vouloir dépenser davantage pour rentabiliser son abonnement. C’est aussi l’objectif recherché. *OpinionWay pour Sofinco – Les Français et leur budget dédié à l’alimentation – 2017 ;

“Une incitation à la surconsommation ”: Jonathan Chelet, co-fondateur de Petits Commerces

Les premiers à pâtir de ce système sont les petits commerces. L’abonnement rend les consommateurs captifs, ils sont conditionnés à ne pas se rendre chez les concurrents et notamment chez les commerçants de centre-ville. Or les petits commerces contribuent à l’économie locale, au respect de l’environnement en limitant l’utilisation des emballages plastiques, omniprésents dans les grandes surfaces. Avec de telles formules, on renforce la surpuissance de la grande distribution et on accroît la surconsommation. En effet, pour avoir accès aux réductions, les consommateurs vont avoir tendance à acheter des produits en grande quantité et pas toujours de bonne qualité. Or le prix n’est pas le seul critère. La priorité est de consommer un peu moins mais mieux.

A lire aussi: Alimentation : 10 astuces pour réduire sa facture au supermarché

Source: Lire L’Article Complet