La France a un incroyable talent : un candidat se confie sur « ses idées noires »

La France a un incroyable talent a fait son grand retour mercredi 21 octobre sur M6. Et après seulement deux semaines d’auditions, des candidats se démarquent, à l’image de ce duo formé par deux jeunes rappeurs, Randjess et Bryan dit Brichapik. En chanson, ils évoquent le désastre du confinement sur les étudiants, inspiré par la touchante histoire de Bryan.

Séquence émotion sur le plateau de La France a un incroyable talent, ce mercredi 27 octobre. Après un an d’absence, l’émission qui met en avant toutes les formes d’arts a fait son grand retour sur M6. Au programme, du rire, des larmes, de la joie, des frayeurs, et des récits éprouvants… À l’image de celui raconté par Bryan dit Brichapik, 20 ans. En duo avec Randjess (21 ans), l’étudiant chante l’enfer du confinement pour les étudiants. Et comme souvent, derrière un artiste engagé, une triste histoire sommeille.

Les deux amis qui partagent la même passion pour le rap, s’inspirent de « la vie des gens », pour écrire et « sensibiliser ». L’histoire qu’ils racontent sur le plateau de l’émission, si elle résonne comme une vérité pour les étudiants de France et d’ailleurs, évoque les conséquences du confinement sur le jeune homme, qui réside à 8 039 km de sa famille. « Avant le confinement, ma vie personnelle était compliquée, et l’isolement a empiré les choses« , confie Brichapik marqué par l’absence de sa famille qui vit à Mayotte et la détresse de ne pouvoir voir personne. « Ça a été un moment très compliqué, poursuit-il. Le confinement, c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et j’ai eu des idées noires. J’ai failli faire une très grosse bêtise.« 

"J'ai passé presque une année dans un 10m2" 😓🎵
Le duo Randjess et Brichapik touche le jury en plein cœur avec un rap puissant sur le mal-être étudiant pendant la pandémie.
📺@LFAUIT, nouvelle saison, dès mercredi 20 octobre à 21.05 #LFAUIT pic.twitter.com/qLScw7489F

Éric Antoine bouleversé face aux rappeurs

Révéler sa tentative de suicide devant des milliers de téléspectateurs, s’est imposé comme une évidence pour l’étudiant, comme il l’explique dans Télé-Loisirs : « C’était une évidence pour moi, de parler de cette période. C’était encore récent, toute cette accumulation de mal-être. Dans ma famille, on aime beaucoup partager. Alors, partager ça avec un public, je me dis que ça va peut-être toucher et aider des gens. » Par leurs mots, les deux rappeurs ont touché le jury, et Éric Antoine en particulier, qui a fait le choix de les envoyer directement en finale grâce au Golden Buzzer. De Marianne James à Hélène Ségara, en passant par Sugar Sammy, tous les membres du jury ont été séduits et émus face à la performance des rappeurs.

Crédits photos : Capture – M6

Autour de

Source: Lire L’Article Complet