La moitié des Anglais ne regarderont pas l’interview de Meghan et Harry accordée à Oprah Winfrey

Les Sussex s’apprêtent à accorder, début mars, une interview télévisée à la présentatrice phare de CBS. Mais plus de la moitié des Britanniques interrogés par le Sun ont déclaré qu’ils changeraient de chaîne au moment de la diffusion de l’entretien.

Sale temps pour les Sussex. Alors que ces derniers s’exprimeront bientôt sur leur nouvelle vie, à l’occasion d’un entretien exclusif de 90 minutes avec Oprah Winfrey, l’événement divise les Anglais. Ainsi, plus de la moitié des Britanniques interrogés par Yougov, le samedi 20 février, ont déclaré qu’ils ne regarderaient pas l’interview du prince Harry et de Meghan Markle, diffusée le 7 mars sur la chaîne CBS.

En vidéo, Harry et Meghan prennent officiellement leurs distances avec la famille royale

Une interview “inappropriée”

Les Britanniques semblent, en effet, cultiver un avis tranché sur cet entretien exclusif, trouvant notamment que cette conversation est «inappropriée», selon un sondage relayé par le Sun. Interrogés par YouGov sur l’interview des Sussex avec Oprah Winfrey, centrée sur leur expérience au sein de la famille royale, 46 % d’entre eux ont déclaré que cette décision était inadéquate. 29 % de personnes ont jugé cet échange approprié. Un quart (25%) des 4.334 répondants ont quant à eux déclaré qu’ils n’avaient pas d’opinion sur la question.

Alors que les parents d’Archie ont gardé le silence concernant leur nouvelle vie depuis l’annonce du «Megxit» en janvier 2020, ils ont à présent décidé de se livrer à cœur ouvert. Pour cela, ils ont fait confiance à leur amie, Oprah Winfrey, présente à leur mariage et soutien de toujours dans leurs décisions. La célèbre animatrice était par ailleurs avec Meghan Markle et Harry quelques heures à peine avant qu’ils annoncent officiellement à la souveraine qu’ils ne reviendraient pas en tant que membres actifs de la famille royale.

Des sources ont révélé au Sunday Times qu’Oprah Winfrey avait obtenu «un éclairage exclusif sur leur rupture». Ce «Megxit» qui a frappé la monarchie britannique, et qui ne manque pas d’inquiéter la Couronne depuis. À l’approche de l’événement, Buckingham semble «nerveux» et le prince William est «inquiet» à l’idée des révélations que le couple pourrait faire.

Source: Lire L’Article Complet