La police de Londres cesse son enquête sur le prince Andrew

Il n’y aura pas d’enquête autour du rôle du prince Andrew dans les accusations d’agression sexuelle de Virginia Giuffre. En tout cas en Angleterre. La police de Londres a en effet annoncé qu’il n’y aura aucune suite à ses investigations. Les enquêteurs ont consulté un certain nombre de documents et d’éléments, notamment ceux liés à la
plainte déposée au civil par les avocats de l’accusatrice aux Etats-Unis, comme le relaie The Guardian.

« L’examen (des éléments) est terminé et nous ne prenons aucune autre mesure », a annoncé le Metropolitan Police Service dans un communiqué pas très prolixe. Virginia Giuffre affirme pourtant qu’elle a été forcée par Jeffrey Epstein à avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew, alors qu’elle était mineure. D’après les inspecteurs, les preuves ne sont pas suffisantes pour aller plus loin.

Sûr de lui

Le fils de la reine d’Angleterre, qui se défend fermement face à toutes les accusations, est donc pour le moment blanchi. « Il n’est pas surprenant que la police confirme qu’après avoir réexaminé pour la troisième fois les accusations d’agression sexuelle portées contre le duc d’York, elle ne prend aucune mesure supplémentaire. Malgré la pression des médias et les allégations de nouvelles preuves, la police a conclu que les allégations ne sont pas suffisantes pour justifier une enquête supplémentaire. Le duc a toujours vigoureusement clamé son innocence et continue de le faire », a déclaré une source anonyme proche du prince Andrew à l’agence de presse PA Media.

Reste que le fils d’Elizabeth II est toujours sous le coup d’un procès aux Etats-Unis. Il a jusqu’au 29 octobre pour répondre au tribunal.

Source: Lire L’Article Complet