« La rentrée, ce sera trop tard » : le Pr Arnaud Fontanet tire la sonnette d’alarme

Ce vendredi 9 juillet, Arnaud Fontanet était invité dans la matinale de RTL. L’épidémiologiste a alerté sur une possible quatrième vague qui plane sur la France.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) craint une nouvelle vague de la pandémie de Covid-19, en raison du variant Delta. Selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce variant représentait un peu moins de 50 % des contaminations en France, ce jeudi 8 juillet 2021. Le lendemain, vendredi, le professeur Arnaud Fontanet a fait part à son tour de ses inquiétudes, dans la matinale de RTL. L’épidémiologiste a exhorté les Français à se faire vacciner, et au plus vite. “Si les gens se disent ‘on va attendre la rentrée’, ce sera trop tard”, déclare-t-il.

Arnaud Fontanet poursuit et explique que pour l’heure, le lien entre la protection apportée par la vaccination et le variant Delta est encore flou. Si jamais la vaccination s’avère solide, “on pourra avoir une nouvelle vague de cas sans nécessairement des formes graves avec hospitalisation.” En revanche, si jamais la protection de la vaccination est insuffisante, le membre du Conseil scientifique redoute “une montée des hospitalisations et une remise en tension du système de santé”. Une quatrième vague redoutée qui pourrait se produire “vers la fin août” en France.

Les Français doivent “profiter de l’été pour se faire vacciner”

Face à Benjamin Sportouch, Arnaud Fontanet appelle les Français à “profiter de l’été pour se faire vacciner et être au mieux à la rentrée”. Sur sa lancée, l’épidémiologiste rappelle que le vaccin, qui est gratuit, “permettrait de rendre la situation beaucoup plus facile à gérer” pour le personnel de santé comme pour le gouvernement. Si pour l’instant le vaccin n’est pas obligatoire, il “va devenir nécessaire dans une crise de la gravité de celle que l’on est en train de vivre”. Arnaud Fontanet affirme que, selon lui, la seule solution pour sortir de la crise sanitaire, de façon durable, est de “passer par une vaccination qui doit couvrir l’ensemble de la population”. Et ce n’est pas tout, le professeur pense aussi que cette vaccination doit être répétée chaque année chez les personnes vulnérables. Un avis que partage visiblement Jean Castex, qui a annoncé, la veille, une possible troisième injection pour “les plus vulnérables”.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet