Lââm : rares confidences sur "l'expérience la plus difficile" de sa vie

Ce mardi 6 juillet, en réaction à un article sur la comédie musicale Cindy, Lâam s’est confiée sur cette “sublime” expérience, malheureusement teintée d’un certain échec commercial.

Il est l’heure d’ouvrir le placard à archives : à l’occasion d’une enquête sur Cindy, éphémère comédie musicale de 2002, Vice s’est penché sur les coulisses de cet accident industriel. A l’époque, l’enjeu était de taille. Budget : sept millions d’euros, pour au final, seulement quelques mois de représentations. Composé par Luc Plamondon, à qui l’on doit les super-tubes de Notre-Dame de Paris, ce spectacle devait mettre en scène une Cendrillon “moderne” avec en tête d’affiche, la chanteuse Lââm. Cette dernière, visiblement émue de ce souvenir, n’a pas manqué de réagir à l’article publié sur Twitter, ce mardi 6 juillet. “Pour moi, c’était l’expérience la plus difficile de ma vie, mais une des plus belles aussi. Une sublime expérience, beaucoup de rigolade !” s’est confiée l’interprète de Petite Sœur. Et d’ajouter avec humour : “C’est pas tout le monde qui chante devant la reine Céline Dion !”

A la première, au Palais des Congrès le 25 septembre 2002, les spectateurs ont pu apercevoir des visages bien connus : Céline Dion donc, mais également le ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy. Au programme : un mélange déroutant de morceaux ghetto-banlieue, avec Lââm en Cendrillon et Franck Sherbourn dans le rôle du prince Ricky. Après seulement quelques mois de tournée, Cindy s’est arrêtée net. Pourquoi ? “Je pense que Plamondon a voulu regrouper trop de concepts différents pour les rassembler en un seul spectacle. Il y a un problème de cohérence, de scénario”, a expliqué le journaliste Julien Baldacchino, animateur d’un podcast consacré aux comédies musicales, à nos confrères de Vice.

Source: Lire L’Article Complet